Jimmy BRESLIN : La balance – Grandeur et décadence d’un gangster

0
77

Quand l’un des fondateurs du nouveau journalisme s’empare d’un des plus grands procès de la mafia.

Jimmy BRESLIN - La balance - Grandeur et decadence d'un gangster
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Père, homme d’affaires, escroc, voleur  : Burton Kaplan est tout sauf un mouchard. En neuf ans d’emprisonnement, il n’a jamais craqué. Mais lorsque le procès des deux flics corrompus lors duquel il est appelé à comparaître débute, coup de théâtre  : Kaplan sort du silence et déballe tout sur ses activités au sein de la mafia newyorkaise, façon Les Affranchis.

Dans ce récit passionnant, le grand journaliste Jimmy Breslin, l’un des pères du Nouveau journalisme, retrace la vie, les affaires et le témoignage de Burton Kaplan, dont l’histoire est aussi celle de l’escalade puis du déclin de la mafia aux États-Unis au cours du xx siècle.

Origine

Etats-unis

Éditions HarperCollins
Date 12 février 2020
Traduction Souad Degachi et Maxime Shelledy
Pages 288
ISBN 9791033904748
Prix 19,00 €

L’AVIS DE HÉLÈNE B.

Jimmy Breslin, journaliste, réunit dans ce roman, les extraits de procès de deux ripoux ainsi qu’un récit relatant les exactions du milieu de la mafia aux USA. Le journaliste restitue donc les interrogatoires du gangster Burton Kaplan qui a déjà purgé quelques années de prison. C’est lui la balance, celui qui mettra au trou les deux policiers véreux qui ont bossé avec lui pendant des années.

Ce roman m’a paru interminable car de nombreux personnages et d’anecdotes viennent jalonner le récit. On s’y perd facilement, j’ai dû revenir plusieurs fois sur des chapitres précédents pour vérifier un élément ou pour comprendre quelque chose. Trop d’histoires tuent l’histoire à mon avis. Si ce roman est voué à être lu par un maximum de gens, il semble que pour des novices comme moi qui ignorent tout de la Mafia, cela puisse être une sacrée overdose. La restitution des interrogatoires est la partie qui m’a le plus plu. Les dialogues sont vifs et acérés et on se surprend même à sourire devant l’honnêteté grinçante de Kaplan. Le procureur pose les bonnes questions qui viennent semer le trouble dans l’esprit de Kaplan à plusieurs reprises.

Une lecture décevante me concernant que je conseille aux personnes documentés sur le sujet.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.