Jean-Marc DHAINAUT : Les galeries hurlantes

0
38
France
-
  • Éditions Taurnada le 4 juillet 2019
  • Pages : 235
  • ISBN : 9782372580564
  • Prix : 9,99 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

 Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.

Né dans le Nord de la France en 1973, Jean-Marc DHAINAUT,  fasciné depuis l’enfance par le génie de Rod Serling et sa série La Quatrième Dimension, il chemine naturellement dans l’écriture d’intrigues mystérieuses, surprenantes, surnaturelles et chargées d’émotions, explorant les méandres du temps, de l’Histoire et des légendes.

L’AVIS DE HÉLÈNE B.

Quel plaisir de retrouver Alan lambin dans cette nouvelle enquête qui se passe cette fois dans la région du Nord. Le nord, les corons, le charbon, les mineurs de fond comme le chantait si bien P. Bachelet.

Notre chasseur de fantômes se rend donc dans une petite ville minière marquée par un terrible accident qui a coûté la vie il y a quelques années à des mineurs mais également aux résidents et professionnels d’un hôpital. Il vient au secours d’Etienne homme et père meurtri qui élève seul sa fille Karine depuis la disparition de sa femme. Sa belle-mère vit également avec eux, ressassant une suite de chiffres en tricotant. Depuis quelques temps, des phénomène étranges et inquiétants viennent troubler les journées et les nuits de la maisonnée. De plus, l’enfant passe son temps à parler avec un ami imaginaire. Bref, entre une belle -mère mutique, une enfant s’isolant de plus en plus, Etienne perd la tête et tente de trouver le réconfort dans l’alcool. Mais cette fois Alan est seul pour résoudre cette énigme, Mina étant clouée au lit en Bretagne, frappée par un étrange mal.

Une fois encore, nous retrouvons un Alan convaincu et motivé à démontrer dans un premier temps que les phénomènes décrits par Etienne ne sont peut-être pas si graves que ça. Cependant, une nuit suffira pour qu’Alan comprenne qu’il est bel et bien confronté à un phénomène de hantise. Nous voilà plongés dans les entrailles des mines, dans la souffrance des hommes et dans les drames inhérents au coup de grisou… la description des visions d’Alan dans les galeries sont vivantes et glaçantes à la fois ; véritable témoin d’une époque pas si lointaine, notre enquêteur va découvrir une vérité qui pourrait bien apporter sérénité et paix dans la petite famille d’Etienne.

Ce que j’ai aimé encore, c’est le côté terroir et historique de ce roman. Entre la Bretagne et ses légendes et le Nord et ses mines, l’auteur arrive à faire de ces particularités régionales une intrigue saisissante et émouvante. Je trouve qu’il dresse un portrait touchant du travail des mineurs et le paranormal permet au lecteur d’accéder à la l’histoire de ces hommes.

Tout comme les deux autres romans qui précèdent, les éléments fantastiques sont présents et habilement utilisés. Le suspense est à son paroxysme lorsqu’Alan visite les sous-sol de l’hôpital puis les galeries. Quelques rebondissements viennent surprendre le lecteur et participent à instaurer un climat inquiétant et troublant. Enfin, parlons de Mina, restée en Bretagne. Absente et présente à la fois, elle tient un rôle important dans l’intrigue. Si le couple a mis un peu de temps à se former, il est dans cet opus solide et attachant. La souffrance de Mina s’accentue au fur et à mesure que l’intrigue progresse, des interactions fortes se passent entre les deux personnages.

J’invite tous ceux qui aiment le fantastique et l’Histoire à lire ce roman afin de découvrir ce que les galeries ont à leur révéler.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.