Jean-Louis NOGARO : La guerre a son parfum

Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

Jean-Louis NOGARO - La guerre a son parfum
[amazon asin=2919066005&template=image&title=La guerre a son parfum]

Parution aux éditions Caïman en mai 2010

Soixante ans après la fin de la guerre, une équipe de braqueurs allemands sévit sur la ville.

Leur cible : les parfumeries de la chaîne Martinaud. C’est le moment que choisit Lucien Bornier, ancien milicien, pour faire son retour sur scène. Quel est le rapport ? Y en a-t-il un ? Ce n’est pas le problème d’Ernest Cafuron. Lui, ce qu’il veut, c’est que personne n’ennuie Linda, sa petite copine, qui travaille justement chez Martinaud. Et il ne faut pas l’énerver, Ernest…

(Source : Caïman – Pages : 70 – ISBN : 9782919066001 – Prix : 8,50 €)

L’AVIS DE LAETITIA

La seconde guerre mondiale fut aussi la période où les esprits à l’humanité défaillante se remplirent les poches. Ainsi en fut-il pour Lucien Bornier dont l’éthique en peau de chagrin l’emmena à fricoter avec l’ennemi.

Soixante ans après, une équipe de braqueurs allemands terrorise la population et plus particulièrement les employés des parfumeries Martinaud. Et encore plus précisément, ces vols de parfums « premiers prix » (pas même le nec plus ultra du parfum), perturbent Ernest Cafuron qui a sa Linda chérie qui y travaille.

Je vous ai posé le tableau mais va comprendre le lien dans tout ça, va comprendre comment l’auteur nous a ficelé son intrigue…

« Il venait de prendre une décision. Il avait joué avec les Allemands en livrant le petit muet à la Gestapo (…) Il remplit une valise de ses effets les plus chers. Une deuxième valise l’attendait dans sa cave, recouverte de tout un amas d’ustensiles divers. Celle-là était bourrée à craquer de billets de banque. »

Ce polar ne tient pas de place avec ses 70 pages. Il est donc facile de le caser dans une salle d’attente ou sur un quai de gare. En une heure de temps, j’ai plongé dans l’enfer nazi et les horreurs de cette sale guerre, et ai terminé mon apnée sur le dicton « tout se paye un jour ».

De la diversité aux Editions du Caïman. Merci.

News

Jérémy BOUQUIN : Baraque à frites

Baraque à frites... c’est sombre, c’est la vie qui décide d’en faire certain plus que les autres, c’est qu’aime décrire Bouquin dans… ses bouquins.

David COULON : Demain disparue

Demain disparue... Tension extrême, scénario habile et conclusion surprenante... Habile et puissant de la première à la dernière page

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

Marc MICHEL-AMADRY : Deux zèbres sur la 30e rue

Deux zèbres sur la 30e rue, un roman optimiste et un message de paix. C’est parfois drôle, souvent poétique et pas mal utopiste.

Jérémy BOUQUIN : Baraque à frites

Baraque à frites... c’est sombre, c’est la vie qui décide d’en faire certain plus que les autres, c’est qu’aime décrire Bouquin dans… ses bouquins.

David COULON : Demain disparue

Demain disparue... Tension extrême, scénario habile et conclusion surprenante... Habile et puissant de la première à la dernière page

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.