Ivan ZINBERG : Matière noire

0
58
Ivan ZINBERG - Matière noire
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Un thriller au réalisme captivant : Matière Noire est une bombe qui n’explose qu’à l’intérieur de votre organisme

Juillet 2017.
Une région. Deux disparitions.
Après une nuit en discothèque, la jeune Inès Ouari ne donne plus signe de vie.
Marion Testud, elle, n’est jamais rentrée de son jogging matinal.
Sur leurs traces, deux enquêteurs aux profils atypiques : Karim Bekkouche, chef de la BAC de Saint-Étienne, flirte avec les limites et prend tous les risques pour retrouver Inès. Jacques Canovas, journaliste parisien et ex-flic des Renseignements généraux, couvre la disparition de la joggeuse.
Tous deux ont des raisons personnelles de parvenir à leurs fins.

D’un bout à l’autre du pays, les pistes se croisent tandis que de vieux meurtres énigmatiques refont surface. Deux hommes confrontés, lancés dans une course contre la mort à pleine vitesse dans les abysses de la terreur panique.

Origine France
Éditions Cosmopolis
Date 7 novembre 2019
Pages 462
ISBN 9782902324040
Prix 19,95 €

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Voici encore un flic qui écrit…

Encore un !

Certains diront qu’ils n’ont que ça à faire, d’autres que pendant ce temps-là ils ne foutent pas de prune… pour ma part je dirais que ce garçon a bien eu raison de se mettre derrière un clavier pour taper autre chose qu’un procès-verbal de procédure !

Karim Bekkouche est bacman à Saint-Étienne. Une de ses amies d’enfance vient le voir, sa fille a disparu lors d’une sortie en boîte de nuit. Certes la gamine n’est pas des plus docile, fugueuse, diverses conneries à son actif qui pourraient laisser à penser qu’il ne faut pas s’inquiéter…

Jacques Casanova est un ancien des RG. Il fait dorénavant des piges pour un canard spécialisé dans le fait-divers sordide, Crime-Hebdo. Il enquête sur la disparition d’une joggeuse qui n’est pas rentrée…

Bien sûr les deux affaires vont se croiser, mieux, se percuter. C’est logique, presque téléphoné d’avance… mais ce serait bien trop simple. Zinberg est un vicieux, le genre de type qui accroche le lecteur à son bouquin et lui fait à l’envers.

Des thrillers de cet acabit on en voudrait plus…

Le petit détail qui change aussi la donne, la géolocalisation. Ça change de Paname, Marseille ou Lyon. Faut pas croire, il y a aussi des pourritures en dans les villes plus petites.

C’est bien écrit, les personnages sont bien ciselés et l’histoire vaut le détour, je n’ai lu qu’une dizaine de romans depuis le début de l’année, mais Matière noire est dans le tiercé de tête…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.