Isabelle VILLAIN : A pas de loup

0
187
Isabelle VILLAIN : A pas de loup
-

Présentation Éditeur

Lorsque Rosalie, Philippe et leur petit Martin, âgé de six mois, décident de s’installer à La Barberie, un éco-hameau niché en plein cœur des Alpes-de-Haute-Provence, c’est bien pour fuir un quotidien devenu trop pesant. Pour tenter une expérience audacieuse. Vivre autrement. En communion avec la terre et en harmonie avec les saisons.

Mais l’équilibre de cette nouvelle vie va un jour se fissurer. Un grain de sable va s’infiltrer, déstabiliser et enrayer cette belle mécanique.

Et ce très beau rêve va se transformer peu à peu en un véritable cauchemar.

Votre pire cauchemar…

Origine Flag-FRANCE
Éditions Taurnada
Date 14 janvier 2021
Pages 256
ISBN 9782372580809
Prix 9,99 €

L'avis de Hélène

Vivre autrement, loin de la ville en accord avec la nature et les saisons, telle est la philosophie de la Barberie, un éco-hameau niché dans les Alpes-de-Haute-Provence, imaginé et créé par Michel. Plusieurs familles vont venir tenter l’aventure dont Rosalie et Philippe qui imaginent une vie simple et riche de relations humaines et d’interactions avec la nature. Certains gardent un emploi rémunéré, d’autres en apprennent un nouveau comme celui de berger. Le potager entretenu par les familles permet une auto-suffisance. Les enfants vont à l’école du village. Tout semble se passer parfaitement bien jusqu’à la mort de Michel. Le « leader » disparaissant, Rosalie prend les rênes de l’éco-hameau.

Le roman commence par la disparition du fils de Rosalie, enlevé par Philippe, banni de la Barberie depuis 2 ans. Que s’est-il passé pour que Philippe ait été évincé de la Barberie, pourquoi Rosalie lui interdit tout droit de visite concernant leur petit garçon ? incompréhensible quand on sait que la famille était pleine d’entrain dans cette nouvelle aventure.
Dans ce thriller glaçant et saisissant, l’auteure exploite avec brio les mécanismes de la psychologie sociale. Elle montre comment l’activisme peut devenir un danger pour soi et les autres. Ce roman questionne le lecteur sur l’extrémisme dans lequel l’homme peut tomber lorsqu’il veut défendre une cause. Il interroge également sur le pouvoir et la confiance qu’on peut accorder à une personne. La manipulation est-elle un outil du pouvoir ? C’est en tous les cas une dérive que ce thriller exploite avec tout le talent que je connaissais déjà d’Isabelle Villain. Elle sait nous surprendre quand il faut et ménager le suspense jusqu’à ce que la tension et l’horreur viennent dominer le terrain. J’avoue avoir eu beaucoup d’antipathie envers Rosalie. Parfois on a des sentiments mitigés sur un personnage mais dans à pas de loup, Rosalie n’a jamais suscité chez moi la moindre sympathie et la fin nous révèle un être dénué de sentiments et pris dans une folie indomptable. Son rapport à la maternité est sidérant, elle est incapable d’aimer son enfant comme il se doit. Enfin, les dernières lignes du roman sont excellentes. Si certains lecteurs avait prévu cette chute et bien je m’incline devant eux car je ne m’y attendais pas du tout… Il faut se méfier de l’eau qui dort et éviter de faire rentrer le loup dans la bergerie puisque selon Hobbes l’homme est un loup pour l’homme.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Lectrice qui voyage des grands classiques au roman policier en passant par les auteurs russes et nordiques que j'affectionne particulièrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.