Isabel ASHDOWN : Juste avant la nuit

0
113
Royaume-uni
Isabel ASHDOWN - Juste avant la nuit
Juste avant la nuit
  • Éditions Cherche Midi le 1 mars 2018
  • Traduit par Florianne VIDAL
  • Pages : 368
  • ISBN : 9782749157009
  • Prix : 21,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Lors des funérailles de leur mère, Jess retrouve sa sœur Emily, perdue de vue depuis près de quinze ans. Elle lui propose de venir habiter chez elle et son mari, James, dans leur maison de l’île de Wight. Le soir du Nouvel An, le couple part faire la fête et laisse Emily avec leur bébé, Daisy. Lorsqu’ils rentrent, au petit matin, la police est là. Daisy a disparu. Le cauchemar commence. Bien vite, le commissaire Jacobs, en charge de l’enquête, relève des incohérences dans les récits des uns et des autres. Entre secrets et mensonges, les relations entre les protagonistes se fissurent peu à peu au cours d’un huis clos éprouvant. Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?

En virtuose du suspense psychologique, Isabel Ashdown joue un jeu pervers avec son lecteur, qui suspecte les personnages les uns après les autres, avant qu’un des nombreux rebondissements vienne relancer la donne. Une révélation !

L’AVIS DE HÉLÈNE B.

Jess et Emily se retrouvent à la mort de leur mère après 15 ans de séparation et de silence. En effet, Jess avait quitté le nid familial sur un coup de tête et n’avait plus jamais donné de nouvelles. Emily, quant à elle, est mariée à James et a une charmante petite fille prénommée Daisy. Ils vivent sur l’ile de Wight avec Chloé, la première fille de James. Emily propose alors à sa sœur de venir vivre avec eux et de jouer les nounous auprès de Daisy. Le 31 décembre, le couple va fêter chez des amis la nouvelle année laissant leur bébé avec Jess. En rentrant, Daisy a disparu et Jess est retrouvée allongée inconsciente.

A partir de là, les personnages vont se dévoiler petit à petit au lecteur, exhibant leurs mensonges, leurs perversités et leurs faiblesses. Drame familial, thriller glaçant, ce roman exploite les personnalités des différents acteurs de cette famille. L’auteur nous révèle l’enfance et l’adolescence des sœurs et la nature de leur relation comme l’ascendance et la manipulation de l’une sur l’autre. Par ailleurs, l’auteur exploite avec brio les comportements de chacun face au drame : quand Emily se laisse envahir par la dépression et trouve le réconfort dans la consommation d’alcool, son mari James décide de reprendre le travail. L’auteur fait tout pour embrouiller le lecteur, lui donnant de nombreuses possibilités de suspecter l’un ou l’autre de ces personnages.

Ce thriller est captivant du début à la fin, le lecteur est le spectateur privilégié d’un drame familial et intime. L’action se situant dans une île, l’impression de huis-clos y est accentuée. La majorité des scènes se situent dans la maison familiale, lieu de tension, lieu où tout s’est arrêté cette nuit de la nouvelle année. Le sapin de Noël qui trône toujours dans le salon, symbolisant la cohésion familiale et la joie, se dessèche au fur et à mesure que les liens entre les personnages se délitent. La soirée du nouvel an, moment où les gens se souhaitent le meilleur dans tous les domaines devient synonyme de désespoir pour la famille toute entière. Les symboles forts familiaux et amicaux sont complétement détruits par l’auteur, laissant devant nos yeux stupéfaits des vérités fracassantes.

L’enquête policière ne tarde pas à mettre à nu toutes ces failles. Ce sont alors des rebondissements et des véritables coups de théâtre qui parcourent ce thriller, nous laissant l’impression d’avoir été bernés dès le départ.

Ce roman, que je conseille fortement, est un bijou de suspense. L’auteur maîtrise son énigme, sait la complexifier au bon moment et réussit à surprendre le lecteur

Car « dans la vie, tout finit par s’arranger », ce sont par ces mots qu’Isabel Ashdown termine son roman. Est-ce un simple pied de nez adressé à Emily ? Est-ce que quelqu’un avait au final un intérêt à ce que cette petite soit kidnappée ou est-ce le juste retournement des choses ? Chacun se fera sa propre idée.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici