Interview de l’auteur Ahmed TIAB

Rencontre avec l’auteur algérien Ahmed TIAB à l’occasion de la sortie de son roman en janvier 2018 aux éditions de l’Aube.

Ahmed TIABBonjour Ahmed TIAB, pouvez-vous me décrire en quelques mots votre parcours ?

Naissance à Oran en 65, fuite en France en 90 aux prémices de la sale guerre contre l’islamisme. Aujourd’hui intermittent du travail, j’écris et joue du jazz.

Comment vous est venu l’envie d’écrire ? A quelle période ?

Printemps 2014 par effraction. Commencer par sortir les cadavres du placard d’une histoire peut-être usurpée, certainement détournée.

Quelles étaient vos lectures de votre enfance ?

J’allais à l’école algérienne qui nous enseignait la glorieuse histoire de nos dirigeants. Heureusement il y avait les contes de Perrault, La Fontaine et les disques d’histoires.

Quel est votre ‘modus operandi’ d’écriture ? (Votre rythme de travail ? Connaissez-vous déjà la fin du livre au départ ou laissez vous évoluer vos personnages ?)

J’écris tous les jours, n’importe quand. Je regarde vivre mes personnages, mais je sais à peu près où ils finiront.

Quelle est la genèse de votre dernier roman « Pour donner la mort, Tapez 1 »?

Les deux personnages centraux apparaissent déjà dans mon premier roman, ensuite, j’ai suivi une obsession et écouté des chansons tristes en boucle.

Ahmed TIAB - Pour donner la mort tapez 1
[amazon asin=2815926989&template=image&title=Pour donner la mort, tapez 1]

Il y a-t-il des personnages qui existent vraiment, dont vous vous êtes inspiré ?

Non. Mais tous les personnages dans les livres existent vraiment sinon la vie ne serait pas drôle.

Vos origines vous inspirent-elles pour vos romans ?

J’ai placé Oran au milieu de mes 3 premières histoires.

Le parcours a t-il été long et difficile entre l’écriture de votre livre et sa parution ?

Pas particulièrement. Il a fallu se remettre à l’ouvrage de façon normale et travailler.

Avez-vous reçu des remarques surprenantes, marquantes de la part de lecteurs, à propos de vos romans ?

J’ai remarqué que parfois c’est le lecteur qui vous explique ce que vous avez eu beaucoup de peine à vouloir dissimuler involontairement derrière vos mots.

Avez vous d’autres passions en dehors de l’écriture (Musique, peinture, cinéma…) A part votre métier, votre carrière d’écrivain, avez vous une autre facette cachée ?

J’aime le jazz et l’art singulier.

Quels sont vos projets ?

Finir l’écriture de mon 5eme bouquin et l’aimer.

Quels sont vos coups de coeur littéraires ?

J’aime lire les copains-pines polardeux-euses, j’aime lire Houellebecq et j’ai adoré Semper Augustus de Bleys.

Une bande son pour lire en toute sérénité votre roman ? A moins que le silence suffise ?

“Por toda minha vida” Virginie Teychené, seulement après avoir lu la dernière page du livre, bien filer le cafard pour le reste de la journée.

Avez-vous un site internet, blog, réseaux sociaux où vos lecteurs peuvent vous laisser des messages ?

Sur Facebook : Ahmed Tiab Auteur

Merci Ahmed TIAB d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Merci à vous.

News

Jérémy BOUQUIN : Baraque à frites

Baraque à frites... c’est sombre, c’est la vie qui décide d’en faire certain plus que les autres, c’est qu’aime décrire Bouquin dans… ses bouquins.

David COULON : Demain disparue

Demain disparue... Tension extrême, scénario habile et conclusion surprenante... Habile et puissant de la première à la dernière page

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

Marc MICHEL-AMADRY : Deux zèbres sur la 30e rue

Deux zèbres sur la 30e rue, un roman optimiste et un message de paix. C’est parfois drôle, souvent poétique et pas mal utopiste.
Jérome PEUGNEZ
Jérome PEUGNEZ
Co-fondateur de Zonelivre.fr. Il est le rédacteur en chef et le webmaster du site.

Jérémy BOUQUIN : Baraque à frites

Baraque à frites... c’est sombre, c’est la vie qui décide d’en faire certain plus que les autres, c’est qu’aime décrire Bouquin dans… ses bouquins.

David COULON : Demain disparue

Demain disparue... Tension extrême, scénario habile et conclusion surprenante... Habile et puissant de la première à la dernière page

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.