Ingrid DESJOURS : Sa vie dans les yeux d’une poupée

2
341
France

Ingrid Desjours joue avec ses lecteurs, avec ses personnages qu’elle rend si attachant ou si monstrueux, humains !

INFOS ÉDITEUR

Ingrid DESJOURS - Sa vie dans les yeux une poupee
Sa vie dans les yeux d'une poupée

Parution aux éditions Plon en mars 2013

Parution aux éditions Pocket le 12 juin 2014

Deux écorchés vifs. Deux rêves de seconde chance. Un regard pour renaître…

Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des moeurs après un grave accident.

Quand, dans le cadre d’une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l’avenir.

Mais il est aussi persuadé qu’elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu’il traque.

Et s’il se trompait ?

Le pire des monstres est parfois celui qui s’ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d’une poupée…

(Source : Pocket – Page : – ISBN : 9782266247610 – Prix 7,40 €)

L’AVIS DE LEA D.

Les thrillers est un univers que je parcoure essentiellement grâce à la plume d’auteurs masculins (Chattam, Grangé, Thilliez, Scalese, et bien d’autres). Mais au milieu de tous ces hommes, je tiens à signaler que les femmes n’ont pas moins de talents, au contraire ! Je peux signaler notamment Karine Giébel, mais aussi Ingrid Desjours. Je l’ai connue grâce à sa série Garance Hermosa (que je conseille !), et reviens en force avec Sa vie dans les yeux d’une poupée.

Deux personnages font entendre leurs voix. Il y a Marc qui, après un grave accident, a été transféré à la brigade des mœurs. Un accident qui l’a brisé aussi bien physiquement que mentalement. Il est provocateur, cynique, mais aussi misogyne. Autant je l’ai trouvé imbuvable au début, autant j’ai craqué pour lui au fur et à mesure de l’histoire. Il y a également Barbara, une jeune femme discrète et effacée que l’on voit obtenir son diplôme d’esthéticienne, sous la coupe de sa mère et de son petit ami. Son seul réconfort ? Ses poupées, avec notamment la dernière poupée qu’elle a achetée, Sweet Doriane.

Dans Sa vie dans les yeux d’une poupée, les apparences sont souvent trompeuses, que ce soit Marc qui se révèle plus profond et plus complexe qu’il n’y parait de prime abord, ou Barbara, cabossée par une vie sans pitié, qui se réfugie dans son monde où les poupées parlent et où elle peut se réinventer.

Après Garance Hermosa, Ingrid Desjours prouve que sa plume est toujours aussi acérée, elle n’a perdu le plaisir de torturer et malmener ses personnages, et nous avec ! Ils souffrent, ils vivent, ils évoluent, l’enquête est toujours aussi bien menée, innovante et intéressante. Les pages défilent d’elles-mêmes, et sans s’en rendre compte, on est déjà à la fin du roman !

Ingrid Desjours joue avec ses lecteurs, avec ses personnages qu’elle rend si attachant ou si monstrueux, humains ! Les scènes sont parfaitement dosées, qui réserveront surprises, angoisses et sueurs froides. Sa vie dans les yeux d’une poupée est un thriller que je conseille à tous, sans hésiter.

Ingrid Desjours réussit à écrire une intrigue policière addictive de bout en bout, avec une psychologie intéressante sur les personnages, tout en y mélangeant sentiments touchants et émotions intenses !

Sponsor

2 Commentaires

  1. Bonjour, J’ai découvert cette auteur avec Echos et Potens… j’ai adoré!
    il faut vraiment que je me procure celui ci… dommage que l’on y retrouve pas Garance….
    bonne journée
    titoulematou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.