Ingrid DESJOURS : Connexions

Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

connexions - desjours
[amazon template=image&asin=2259214452]

Parution aux éditions Plon collection Nuit Blanche en juin 2011.

Pourquoi le docteur David Grégoire se réveille-t-il emmuré dans un appartement qu’un mystérieux geôlier menace de gazer ?

Angoisse, compte à rebours. Il a trente jours pour s’échapper. Son seul secours, c’est Juliette, une jeune boxeuse brute de décoffrage, et la connexion internet qui les relie pour une raison qu’ils ignorent.

Jouant avec leurs nerfs, « Le Gardien », chef d’orchestre de cette course contre la montre, pousse David et Juliette à explorer leur passé. Quelle faute le médecin doit-il expier ? Qui est Le Gardien ? Pourquoi a-t-il choisi Juliette ? Les connexions sont multiples.

Cette quête sauvera-t-elle le docteur Grégoire ou ne fera-t-elle que précipiter son destin funeste ?

Connexions est le premier polar interactif. Une véritable association de «malfaiteurs » regroupant Ingrid Desjours, nouvelle « gâchette » du thriller français, et huit internautes fermement décidés à vous faire passer des nuits blanches. Pour commettre leur crime collectif, nos auteurs se sont associés à un complice de taille : l’émission littéraire « Au Field de la Nuit ».

(Source : Plon – Pages : 200 – ISBN : 9782259214452 – Prix : 18€)

L’AVIS DE LAURE CHIRON

Ecrire un roman en faisant intervenir des internautes pour chaque chapitre, c’était le pari osé (et un brin tordu) fait par Ingrid Desjours et Michel Field. Non mais sérieusement, qui aurait cru qu’un thriller qui avance chapitre par chapitre sans savoir où ça va aboutir ni qui va l’écrire, laisser les autres vous mettre dans des situations tordues avec les personnages pouvait être réalisable ?! Et bien pari réussi, et haut la main en plus ! J’espère que ça en aura bouché le coin de plus d’un !

L’intrigue, vraiment crédible, est comme je les aime : tordue à souhaits. Aussi tordue que « Le Gardien » en réalité, et c’est ce que j’aime dans un roman : quand on a juste envie de coller des baffes au « méchant » de l’affaire. Ce gardien, il joue avec les nerfs du médecin séquestré autant qu’avec les notres et ceux de notre boxeuse Juliette, brute de décoffrage et brute tout court d’ailleurs. On découvre au fur et à mesure les raisons de cette séquestration forcée, on a hâte de lire leurs échanges via MSN et ce qui en découle, sans pour autant deviner l’identité du taré qui les relie bien malgré eux, et ce malgré les différents avis que j’ai pu lire. Tout du moins, ce ne fut pas mon cas.

Pour finir, je ne dirai qu’un mot : génial ! Un livre comme celui ci fait partie de ceux que l’on ne peut lâcher, et je vous mets au défi d’essayer. Et si vous y êtes contraints, on verra si les personnages ne vous restent pas en tête et si les questions ne se chamboulent pas dans votre cerveau au point de le nouer… Au moins autant que votre estomac si vous ne pouvez le reprendre rapidement 😉

A vous de jouer… Avec vos nerfs !!

News

David Belo : Mon ami Charly

Mon ami Charly, un thriller psychologique sans temps mort, un page-turner où paranoïa et émotions intenses se côtoient et se télescopent !

Nicolas JAILLET : Sansalina

La petite ville de Sansalina est aux mains d’un gangster, Pablo Zorfi, l’ancien gosse des rues est devenu le maître des lieux.

Carl PINEAU : Greg Brandt

1976. Un braquage particulièrement sanglant met la ville en émoi, les gangsters ont assassiné deux convoyeurs de fond à l’arme lourde.

Yannick PROVOST : Je ne me souviens plus très bien…

Un roman noir rural aussi dépaysant que surprenant, la Normandie comme vous l’avez rarement lue !

David Belo : Mon ami Charly

Mon ami Charly, un thriller psychologique sans temps mort, un page-turner où paranoïa et émotions intenses se côtoient et se télescopent !

Nicolas JAILLET : Sansalina

La petite ville de Sansalina est aux mains d’un gangster, Pablo Zorfi, l’ancien gosse des rues est devenu le maître des lieux.

Carl PINEAU : Greg Brandt

1976. Un braquage particulièrement sanglant met la ville en émoi, les gangsters ont assassiné deux convoyeurs de fond à l’arme lourde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.