Hugo BUAN : Les âmes noires de Saint-Malo – Tome 1

0
28
Hugo BUAN : Les âmes noires de Saint-Malo - Tome 1
-

Présentation Éditeur

Bretagne, 1794. Le jeune Louis Hervelin parvient à échapper à la furia révolutionnaire qui règne à Port-Malo et a  Port-Solidor. Dix ans passent, le Consulat a été instauré dans le pays et le chef de la Sûreté, Pierre-Marie Desmarest, décide de créer une police d’arrondissement dans ces deux villes redevenues, après la Révolution, Saint-Malo et Saint-Servan. Il nomme à sa tête le commissaire Darcourt, ancien officier de Bonaparte. Sans tarder, ce dernier souhaite instaurer l’ordre. Les autorités locales semblent déconfites de son arrivée, et ses méthodes de travail en étonnent plus d’un…

Alors qu’il prend ses marques, le commissaire Darcourt doit résoudre le meurtre d’un homme dont le cadavre a été découvert dans l’une des ruelles agitées de la cité corsaire. Très vite, il présume que cet assassinat est lié à la période de la Terreur, qui fit vivre à la ville de Saint-Malo des heures très sombres.

Sans se départir de son irrésistible humour, Hugo Buan se lance avec brio dans le roman policier historique avec ce premier tome qui plongera ses lecteurs dans le Saint-Malo du début du XIXe siècle. Passionnant !

Origine Flag-FRANCE
Éditions Palémon
Date 20 mai 2021
Pages 336
ISBN ‎9782372606066
Prix 10,00 €

L'avis de Jean-Marc VOLANT

Quelle belle surprise que ce nouveau roman de Hugo Buan qui délaisse, le temps d’un ouvrage, son cher commissaire Wokan. Personnellement, ce n’est pas pour me déplaire (je n’ai lu qu’un seul polar avec ce personnage récurrent de l’auteur) car j’aime, j’adore même je dirais, les polars historiques (et le nouveau Prix du Quai des orfèvres 2022 sera une nouvelle joie en tant que lecteur). Ayant baigné dedans avec les romans du regretté Jean-François Parot et de son Nicolas Le Floch (la perspective d’une reprise par un auteur me fait un peu peur je l’avoue) lire des romans policiers dans une autre époque que la nôtre, ce n’est que du bonheur. Chez Palémon, nous avons déjà François Lange et Valérie Valeix, qui oeuvrent tous les deux de fort belle manière dans ce domaine. Hugo Buan vient de les rejoindre et c’est tant mieux.

C’est tant mieux parce que la période historique choisie par l’auteur de Saint-Malo est une de mes périodes préférées de l’Histoire de France avec le Moyen-âge : la Révolution française. Hugo Buan a donc choisi cette période ô combien troublée de notre histoire en la situant sur son lieu de résidence, au milieu des remparts de la vieille ville bretonne que tout le monde connait de nom, et visitée certainement plus d’une fois (même si vous n’êtes pas du coin).

L’auteur a donc créé un nouveau personnage qui me plaît beaucoup : et ça c’est déjà un bon point. On y suit donc les aventures trépidantes d’un jeune homme qui a fui l’après Révolution française qui sévissait dans tout le pays. Ce jeune homme, dix ans plus tard, revient sur les lieux de sa jeunesse et avec un nouveau nom et un métier inattendu pour celles et ceux qui le reconnaitront : il est commissaire de police au service du Consulat. Nouvellement nommé sur les lieux pour prendre ses marques sur deux villes dont Saint-Malo, il va devoir très vite mettre la main à la pâte et enquêter sur le meurtre d’un homme découvert dans un des endroits les plus mal fréquentés de la cité corsaire. Il comprends très vite que cet assassinat est en lien avec le passé trouble de la ville, quand elle était sous le joug de Robespierre et de la sombre période de la Terreur. Aidé de ses fidèles acolytes, nouvellement nommés aussi, Darcourt va risquer sa vie pour retrouver l’assassin… et quelqu’un de sa famille dont il n’a plus de nouvelles.

Un roman épatant, avec une grande rigueur historique, des personnages attachants, des situations périlleuses et de l’action quand c’est nécessaire : le premier roman policier historique de Hugo Buan est une vraie réussite. On n’a qu’une hâte, retrouver son personnage du commissaire Darcourt pour une prochaine enquête !

Alors sus matelot, et pars de ce pas en direction de la cité corsaire de Saint-Malo si tu n’as pas peur du danger et d’y laisser… la tête.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Passionné et grand lecteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.