Hervé PRUDON : Le Poulpe – Ouarzazate et mourir

0
117
France

INFOS ÉDITEUR

Ouarzazate et mourir - prudon

Parution aux éditions Baleine collection Poulpe en mai 1998

Parution aux édition J’ai Lu collection Librio en juin 1999

Un homme est fragile et le Poulpe est un homme.

Le macho chameau moche éméché à la Chimay en chie, chôme et chiale. Facile en fait de fourrer son nez dans les affaires des autres, mais de se retrouver le nez dans le caca parce qu’on a laissé mourir un ancien pote devenu SDF, c’est intolérable.

Le Poulpe endosse les habits du clodo défunt et va voir au Maroc around the clock ce que cache d’incommunicabilité une agence de communication. Sniff, sniff, notre héros n’arrête pas de se lamenter sur sa vie de privilégié. Dans le confort, les cons sont forts, pense l’intouchable, qui n’a plus envie d’être héroïque. Heureusement, il y a Cheryl dont l’oreille est hardie.

(Source : Baleine – Pages : 133 – ISBN : 9782842190194 – Prix : 8,00 €)

Voir aussi le DOSSIER « Le Poulpe »

L’AVIS DE JEREMY BOUQUIN

Avant d’être une série, c’est avant tout un concept !

Tout le monde connaît Gabriel Lecouvreur, qu’on surnomme « le Poulpe ». Hommage au Pulp d’antan. Personnage emblématique du polar français, qu’on se refile les uns aux autres.

Le céphalopode est né en 1995 de l’esprit oulipoupesque de Jean-Bernard Pouy et deux de ses copains : Raynal, Quadruppani, Le trio imagine un personnage, un peu anar, qui mènerait, à sa sauce, des enquêtes. Il part d’un fait divers pour en découvrir les dessous.

Chacun y va de sa plume, des grands comme des petits, tout le monde apporte sa pierre à l’édifice. Plus de 15 ans qu’il existe, il y a du bon et du moins bon, mais dans les grands moments il y a l’un des premiers, celui de Hervé Prudon (qu’on ne présente plus!) – Ouarzazatte ou mourir

Pourquoi je dois le lire ? Parce que c’est l’un des rares de la série, dans la peau du poulpe. Le « je » est un autre, alors pourquoi pas lui !

C’est pessimiste à souhait, noir de noir, voir même franchement désabusé. Il n’y a pas forcément une grand enquête. Il y a juste une écriture et c’est déjà pas mal !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici