Harlan COBEN : Myron Bolitar – Tome 10 – Sous haute tension

0
1456
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

Harlan COBEN - Myron Bolitar - Tome 10 - Sous haute tension
Sous haute tension

Parution aux éditions Belfond en mars 2012

Parution aux éditions Pocket le 07 mars 2013

Traduit par Roxane Azimi

La championne de tennis, Suzze Trevantino est inquiète : d’étranges messages ont été postes sur sa page Facebook, affirmant que l’enfant qu’elle porte n’est pas celui de son epoux, Lex Ryder. Depuis, Lex, chanteur de HorsePower – célèbre groupe de rock en mal d’actualité –, est introuvable. Ami du couple, Myron Bolitar mène l’enquête. Et lorsqu’il pense mettre la main sur Lex dans une boite de nuit branchée, celui-ci disparait de nouveau. Qu’essaie-t-il de fuir ? Et pourquoi se précipite-t-il chez le très mystérieux Gabriel Wire, son richissime partenaire de HorsePower, terré dans sa villa depuis des années ?

Poursuivant sa mission, Myron fait alors une surprenante rencontre: sa belle-sœur, Kitty. Que fait-elle à New York avec son fils Mickey, dont Myron n’avait jamais entendu parler ? Et où est Brad, ce frère qu’il n’a pas vu depuis seize ans ? Shootee à l’heroine, la jeune femme refuse de parler. Mais bientot, Myron fait une découverte bien étrange : Kitty est l’auteur des menaces sur Facebook… Meurtres, drogue, rock’n’roll, mafia, traque sur Internet et secrets familiaux… Avec l’aide de son equipe, Myron va remonter le fil d’une périlleuse et délicate affaire, dont il ne sortira pas indemne. A se demander si, parfois, de jolis mensonges ne valent pas mieux qu’une cruelle verite.

Ce qui vous plaira :

• Le meilleur de Coben et de son heros culte Myron Bolitar, ancien champion de basket, ex-agent du FBI, reconverti dans les relations publiques, malmené par les femmes et par les siens, entouré de ses attachants acolytes : sa secrétaire Esperanza, une ancienne catcheuse et son meilleur ami Win, riche héritier dandy expert en infiltration, en combats et en femmes.

• La marque de fabrique implacable de Coben : une construction qui mêle habilement de multiples intrigues, de nombreuses fausses pistes, des rebondissements surprenants et un soin particulier accordé à la psychologie des personnages.

• L’alliance réussie de secrets de famille douloureux, de chantages mafieux, de traque sur Facebook, de sport et de rock’n’roll : un roman aux références et codes très actuels, qui saura séduire un public très large et notamment les plus jeunes lecteurs de Coben.

• Première apparition de Mickey, le neveu de Myron et futur héros de la série Young Adult à paraitre chez Fleuve Noir.

(Source : Belfond – Pages : 396 – ISBN : 9782714445711 – Prix : 22,50 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Retour vers le passé : trop tard ?

Myron Bolitar est contacté par Suzze Trevantino. Elle craint pour sa sécurité et celle de l’enfant qu’elle porte. On cherche à lui nuire via sa page facebook. On met même en doute la paternité de son époux.

Myron ne peut qu’être touché par cette histoire qui concerne deux amis de longue date. Même si son travail ressemble plus à celui de conciliateur matrimonial qu’enquêteur, il s’applique à retrouver Lex qui est parti meurtri.

Mais Myron n’imaginait pas un seul instant que c’est sa propre histoire familiale qui allait lui jaillir en pleine figure. On a toujours connu Myron comme un exemple mais il semblerait qu’il ait commis des erreurs importantes.

Dès le début du roman, la vision de son père Al Bolitar, mourant dans un lit d’hôpital, l’oblige à assumer un mensonge qui le ronge depuis des années.

« Sous haute tension » est un épisode de Myron Bolitar très agréable à lire. On retrouve Win et les autres acolytes de Myron avec une « véritable pêche », cela va bouger dans leur vie dans ce volume (certains tomes étaient plus mous et on avait le sentiment que les personnages s’étaient empâtés).

De plus, un nouveau « Bolitar » va apparaitre : Mickey. Personnage intéressant qui va avoir sa propre série. Ce « spin-off » sortira en France à la rentrée aux éditions Fleuve Noir.

Ce roman laisse donc la part belle à la famille mais il met aussi en avant les cassures, les paroles qui salissent, blessent et que l’on ne peut rattraper.

Mise en avant également de l’outil facebook qui eut être un bon moyen d’échanges mais également vecteur des pires calomnies et qui peuvent se répandre de manière anonyme à vitesse grand V.

Des pages très touchantes sur la transmission à travers les générations, le désir d’enfant, sur les doutes et l’impossibilité pour certains d’en concevoir.

Je vous le conseille pour une lecture détente.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici