Gou TANABE : Les chefs d’oeuvre de Lovecraft – La couleur tombée du ciel

0
47

« Avec un trait sombre et réaliste, Gou Tanabe met en images les pires cauchemars imaginés par H. P. Lovecraft, le maître du fantastique et de l’horreur. »

Gou TANABE : La couleur tombée du ciel
-

Présentation Éditeur

Affrontez l’horreur et la désolation de la Lande Foudroyée…

Un projet de barrage promet d’engloutir toute une vallée reculée de la campagne américaine. Bizarrement, son dernier habitant se réjouit de voir le lieu disparaître sous les flots, en particulier la parcelle de terrain voisine… Les Gardner y ont vécu paisiblement pendant des années, jusqu’à ce que la chute d’une météorite juste devant leur maison fasse basculer leur quotidien.

Des scientifiques ont tenté d’étudier ce roc venu de l’espace, sans succès. La matière ne ressemblait à rien de connu et se distinguait par sa couleur inexistante sur Terre… Après cet événement, la faune et la flore ont commencé à s’altérer, les phénomènes étranges se sont multipliés, entraînant la famille Gardner dans une spirale de malheurs…

Avec un trait sombre et réaliste, Gou Tanabe met en images les pires cauchemars imaginés par H. P. Lovecraft, le maître du fantastique et de l’horreur. Que peut faire l’homme quand les forces issues des confins de l’univers s’abattent sur lui sans crier gare ?

Origine Flag-FRANCE
Éditions Ki-oon
Date 5 mars 2020
Pages 185
ISBN 9791032705940
Prix 15,00 €
Gou TANABE : La couleur tombée du ciel
Gou TANABE : La couleur tombée du ciel

L'avis de Stanislas Petrosky

Quatrième adaptation de Lovecraft par Tanabe…

Si quand j’ai commencé la lecture de L’appel de Cthulhu, je me posais la question de savoir comment Tanabe allait pouvoir retranscrire l’atmosphère, je ne pensais pas qu’il allait aussi adapter celui-ci !

Si, comme dans toute son œuvre, Lovecraft a mis une ambiance très lourde, dans La couleur tombée du ciel, il travaille aussi sur ce que l’on pourrait appeler l’indicible, l’inimaginable. On se perd dans les descriptions, on se doit de les imaginer les mutations, les transformations causées par cette météorite extraterrestre.

Comment le mangaka allait-il pouvoir mettre en illustration cela ?

C’était sans compter par le talent de Tabane, qui avec force de noir va de plus en plus loin dans le sombre, ses cadrages, retranscrit ce que l’on imagine à la lecture de l’œuvre de Lovecraft.

Je ne suis certes pas un puriste, un grand connaisseur de l’œuvre de Howard Philip Lovecraft, je l’ai lu, il y a déjà fort longtemps, après Poe, avant Rice et King… et j’en garde un souvenir précis de ce que l’auteur voulait faire avec les visions cauchemardesques de ses personnages : les rendre quasi indescriptibles, comme si on devait juste les ressentir (oui, c’était une époque où je prenais parfois des substances illicites), bref, adapter en version graphique, et correctement HPL, me semblait impossible, je ne savais pas encore…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Auteur de romans. Né en Arménie, Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Les articles sur Stanislas PETROSKY présent sur Zonelivre ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.