Giorgio FALETTI : Je tue

0
351
Italie

INFOS ÉDITEUR

Je tue - Faletti
Je tue

Parution aux éditions Flammarion en avril 2004

Parution aux éditions J’ai Lu en mars 2006, 2013

Titre original : Io Uccido. Parution en Italie en 2002.

Traduit par François ROSSO

Lors d’une émission en direct, un animateur vedette de RMC reçoit un appel délirant au cours duquel un inconnu raconte d’une voix métallique. qu’il est un meurtrier, qu’il tue pour trouver le repos et combattre la folie. Le tout passe pour une blague de mauvais goût. Mais le lendemain le champion du monde de Formule 1 et sa petite amie, fille d’un grand général, sont retrouvés assassinés et atrocement mutilés sur leur yacht. Une série de meurtres commence dans la Principauté de Monaco, tous annoncés sur la même émission par un indice musical sur l’identité de la future victime. Autant de meurtres caractérisés par les mêmes mutilations et par, cette phrase, écrite avec le sang des victimes :  » Je tue « .

Frank Ottobre, agent du FBI, et le commissaire de la Sûreté Publique de Monte Carlo se lancent à la poursuite de ce fantôme insaisissable qui terrorise la ville et réveille leurs propres démons. De cette enquête nul ne sortira indemne.  » Faleti, génie du roman noir  » Riccardo Stagliano, La Repubblica.

(Source : J’ai Lu – Pages : 571 – ISBN : 9782290072981 – Prix : 7,80 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Appel sanglant…

Un des animateurs vedette de RMC reçoit un étrange appel lors d’une émission en direct : un individu lui annonce qu’il va tuer et lui laisse juste un indice musical. Le lendemain, on retrouve deux cadavres mutilés. Une série de meurtres frappe Monaco.

Un thriller de Giorgio FALETTI très agréable à découvrir !

Advertisement
Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire et modératrice professionnelle de rencontres littéraires. Elle a été chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et pour la radio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.