Estelle THARREAU : Il était une fois la guerre

0
28
Estelle THARREAU - Il etait une fois la guerre

Présentation Éditeur

Sébastien Braqui est soldat. Sa mission : assurer les convois logistiques. Au volant de son camion, il assiste aux mutations d’un pays et de sa guerre. Homme brisé par les horreurs vécues, il devra subir le rejet de ses compatriotes lorsque sonnera l’heure de la défaite. C’est sa descente aux enfers et celle de sa famille que décide de raconter un reporter de guerre devenu son frère d’âme après les tragédies traversées « là-bas ». Un thriller psychologique dur et bouleversant sur les traumatismes des soldats et les sacrifices de leurs familles, les grandes oubliées de la guerre. « Toutes les morts ne pèsent pas de la même manière sur une conscience. »

Origine Flag-FRANCE
Éditions Taurnada
Date 3 novembre 2022
Pages 250
ISBN 9782372581103
Prix 9,90

L'avis de Hélène

La guerre, on l’a tous apprise à l’école, on la voit à la télévision, on sait qu’elle existe mais tant qu’on ne l’a pas vécue, que peut-on vraiment en dire ? Sébastien Braqui est militaire, il conduit des camions dans des zones de guerre, il assure le convoi logistique. IL est marié et a une fille, leur vie est rythmée par les départs de Seb et ses retours, mais ses retours deviennent de plus en plus difficiles à supporter.

Estelle Tharreau revient avec un nouveau roman audacieux, qui traite un sujet difficile et tabou. Elle exploite le syndrome de stress post-traumatique qui a été étudié en particulier chez les soldats au retour de conflits.

L’auteure parle de Sébastien et des conséquences de ses retours sur sa femme et sa fille et évoque l’inéluctable descente aux enfers du militaire. Plusieurs choses viennent écraser cet homme déjà durement éprouvé par ce qu’il vu à la guerre au Shonga.

Il y a tout d’abord l’opinion publique, l’opinion de ces civils restés au pays qui ont un avis extérieur dur. Ils en veulent à ces soldats incapables d’arrêter cette guerre et les tiennent responsable de attentats commis sur le territoire, puis il y a l’accueil de sa femme et sa fille, qui ne le reconnaissent plus au fur et à mesure des missions.

Enfin, il y a le comportement de l’armée qui délaisse ses enfants, les reléguant à des demandeurs d’emploi comme les autres.

IL était une fois la guerre n’est pas un conte pour enfants mais bien la tragédie d’un homme qui a tout donné pour son pays et tout sacrifié. Sébastien est un homme meurtri, abandonné. Ce sont désormais des cauchemars qui hantent ces nuits et la perspective d’un avenir meilleur s’éloigne d’année en année. Abandonné par sa famille, par l’armée et par la société, Sébastien sombre inéluctablement. Un thriller saisissant sur la descente aux enfers d’un homme abandonné de tous.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Lectrice qui voyage des grands classiques au roman policier en passant par les auteurs russes et nordiques que j'affectionne particulièrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.