Entretien avec l’auteur Franck THILLIEZ – novembre 2007

0
105
franck thilliez
Photo : Didier Cohen

Jeudi 29 novembre. 16h45. Fnac de Caen.

Les amoureux de littérature policière arrivent en librairie. Première arrivée sur les lieux, l’auteur normande Nadine Mousselet accompagnée d’une amie. Puis, Céline, Marie-Cécile, La Braque, Patrice….. On sent l’effervence gagner la joyeuse troupe : retrouvailles pour certains, rencontres pour d’autres….

Il y est bientôt 17h, tous se rendent à l’entrée du magasin pour accueillir dignement leur auteur… Ils sont déjà plus d’une vingtaine à attendre Franck THILLIEZ et lorsque que ce dernier arrive en haut de l’escalator accompagné de Vincent EUDELINE des éd. Du Passage, tous les visages affichent un sourire radieux.

Rapides salutations et Franck doit s’installer derrière sa table pour commencer les dédicaces, il signera ainsi non stop jusqu’à 17 h50 devant se rendre au forum pour la conférence avec le journaliste. Ses lecteurs sont sous le charme et certains vendeurs abandonnent leur gilet quelques instants pour profiter également de l’instant (fans également ou membres de la famille conquis par le talent de cet auteur….)

Franck THILLIEZ s’est livré avec simplicité et gentillesse au jeu des questions-réponses avec le journaliste et les lecteurs pendant plus d’une heure au forum. J’ai essayé de retranscrire le plus fidèlement ses réponses afin que les absents puissent profiter aussi de cet instant privilégié :

  • J’ai à la base une véritable passion pour le cinéma
  • J’ai un véritable plaisir à avoir peur (Le silence des Agneaux…)
  • Je n’ai jamais écrit étant plus jeune, il y a 5 ans, il y a eu un véritable déclic, une histoire est devenue envahissante et j’ai eu besoin de l’écrire : Conscience animale. Elle est publiée chez un éditeur internet maintenant je trouve qu’il y a des lourdeurs dans le texte et je n’incite pas du tout mes lecteurs à lire ce premier roman que je ne cite pratiquement jamais.
  • Très vite, l’idée de Train d’enfer pour ange rouge est arrivé. Ce roman a été publié aux éd. Du Rail. En même temps, l’idée de La Chambre des Morts a germé dans mon esprit.
  • Je suis un fan de Stephen KING et de Jean-Christophe GRANGE
  • J’ai une formation de scientifique. La science me sert à non seulement pour la rigueur nécessaire à l’écriture et à la réécriture mais également comme élément à part entière de mes romans (informatique, recherches)
  • On progresse en écrivant
  • J’attache une grande importance à l’atmosphère, aux lieux
  • J’aime jouer avec le lecteur
  • Je puise mon inspiration dans les peurs (mes peurs d’enfance,…)
  • Je me met à la place du lecteur dans le premier jet d’écriture
  • Les idées peuvent m’arriver à n’importe quel instant : au moment de m’endormir, dans ma vie quotidienne…. j’aime me laisser envahir par une idée quand je sens qu’elle revient, qu’elle est cohérente, je peux la coucher sur le papier (et là, oh stupeur, Franck THILLIEZ nous sort en exclusivité une « échographie littéraire ». Sur 2 feuilles A3 se tient son prochain roman…. L’exitation parcoure la salle...). Inutile de zoomer avec vos appareils photos, je suis le seul à pouvoir décrypter les propos contenus sur ces pages 😉 … maintenant j’ai juste à rédiger mon roman. Le principal est sous vos yeux ! Il n’y aura ni Lucie, ni Sharko….
  • Ma femme a été ma première lectrice, j’avais besoin qu’elle me rassure, qu’elle me guide. Maintenant c’est mon éditeur mon premier lecteur.
  • Mes collègues et mes amis ont halluciné à la lecture de mes premiers romans.
  • Il faut environ un an par roman en totalisant la recherche de l’idée, la rédaction des pages que vous avez sous les yeux, l’écriture du roman à proprement dit, la lecture par mes éditeurs, les modifications nécessaires. Puis le roman peut-être afin découvert par certains libraires, personnes de la presse.
  • L’idée de La Chambre des Morts me vient d’un paysage : du champs d’éolienne et tous ces entrepots que je voyais de la fenêtre de mon bureau où j’étais ingénieur informaticien.
  • Il se passe environ deux mois entre la fin d’un roman et la nouvelle idée qui donnera naissance au prochain roman.
  • La Mémoire Fantôme vient d’un article de presse sur la mémoire … et grâce à un appareil qui existe au Canada.
  • Lucie est revenue sur la demande les lecteurs. Le couple Lucie/ Manon me semblait intéressant. Il y a un décor qui me tenait à coeur : une île avec des oiseaux en Bretagne.
  • J’avais envie d’exploiter l’idée que l’on puisse truquer la mémoire des gens faibles
  • J’ai fait des recherches sur les différents types de mémoire, j’ai rencontré un neurologue
  • Je suis content de l’adaptation cinématographique de La Chambre des Morts réalisée par Alfred LOT. Il a su respecter et retranscrire les choses qui comptaient pour moi : tourner dans le Nord, Ma région ; il a parfaitement rendu l’atmosphère du roman ; il a également exposé les trois points de vue (celui de l’enquête, celui des deux informaticiens, celui du kidnappeur) ; la psychologie ; le rapport à l’argent.
  • Dans La Mémoire Fantôme, la ville de Caen apparait pour des raisons géographiques, mais on ne peut pas en dire plus pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui n’ont pas encore lu ce roman.
  • La Mémoire Fantôme est cours de négotiations pour les droits d’une adaptation ciné.
  • Le scénario de La Forêt des Ombres est en cours d’écriture.
  • Ce roman ne sera pas réalisé par Alfred LOT qui ne veut pas tourner uniquement des polars. De plus, cet opus n’a pas autant une peinture sociale et l’attachement à une seule région comme pouvait l’avoir La Chambre des Morts.
  • Je n’ai jamais assisté à une scéne d’autopsie. Je suis déjà entré dans une salle c’était déjà très fort. J’ai eu l’occasion de discuter avec un légiste et d’avoir ses impressions, c’était très constructif.
  • Pour Train d’enfer pour ange rouge, je me suis documenté sur internet concernant les milieux S.M…
  • Je lis surtout en dehors de chez moi. Beaucoup dans les trains. En ce moment je me déplace énormément, j’ai donc le temps de lire. Je lis environ un livre par mois.
  • J’aime bien découvrir l’univers des autres auteurs. Découvrir « leurs techniques » d’écriture….
  • Il n’y a pas de visages de personnes qui existent dans mes écrits. Pour les noms, je fais des recherches. Dans le prochain roman, le nom d’un des personnages sera l’anagramme de « médecin légiste ». Je me sens peut-être plus proche de Sharko car c’est un homme et j’ai utilisé le « Je ».

Il était plus de 19h, le forum a du s’arrêter malgré les questions qui nous brûlaient encore les lèvres mais nous savions tous que Franck THILLIEZ avait fait spécialement le déplacement Lille-Caen/Caen-Lille dans la journée pour nous rencontrer. J’ai vraiment l’impression que le temps est passé trop vite pour tout le monde mais c’était vraiment un moment magique et constructif. L’invitation est lancée pour la sortie du prochain roman de Franck et nous espérons tous le retrouver pour discuter avec lui autour d’un verre plus longuement ainsi qu’avec Vincent EUDELINE des éd. Le Passage pour qu’il nous fasse découvrir un peu plus le monde de l’édition qui passionne également de nombreux lecteurs.

Un immense merci à eux pour leur enthousiasme et de nous avoir permi de découvrir la génèse des romans de Franck THILLIEZ ainsi que ses projets

Extrait de l’entretien

Le son n’est pas tres bon ! Désolé 🙂

Advertisement
Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire et modératrice professionnelle de rencontres littéraires. Elle a été chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et pour la radio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.