Douglas KENNEDY : Cul-de-Sac / Piège Nuptial

0
150
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

piege-nuptial-douglas kennedy

Titre original : The Dead Heart

Sous le titre : Cul-de-sac traduit par Catherine Cheval

  • Parution aux éditions Série Noire Gallimard en janvier 1998
  • Parution aux éditions Folio Policier en mai 2006

Sous le titre : Piège Nuptial traduit par Bernard Cohen

  • Parution aux éditions Belfond en novembre 2008 (nouvelle traduction)
  • Parution aux éditions Pocket en novembre 2009 (nouvelle traduction)

Fasciné par une carte d’Australie, Nick, un journaliste américain, décide de tout plaquer pour atterrir à Darwin.

Une nuit fatale, un accident avec un kangourou et sa rencontre avec la jeune et robuste Angie vont le mener au coeur du bush, au milieu de nulle part, au sein d’un clan d’allumés coupés du monde.

Pris au piège, Nick va devoir user de tous les moyens possibles pour échapper à ceux qui l’ont adopté à son corps très défendant. En jeu : sa survie, tant physique que mentale…

Quand un voyage au paradis des grands espaces australiens vire au cauchemar le plus total. Un bijou d’humour noir et de suspense pour le premier roman de Douglas Kennedy, un ouvrage devenu culte et réédité par Belfond dans une toute nouvelle traduction. Un DVD est joint à cette édition.

(Source : Pocket – Pages : 256 – ISBN : 9782266192828 – Prix : 6,95 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un kangourou peut changer votre vie !

Dès les premières lignes le lecteur est projeté dans le roman avec l’impression d’être assis à côté d’un homme complètement saoul qui l’entraine dans son périple. Envie profonde de sortir de ce bouge trop enfumé. Le « je » employé par le narrateur rend le récit encore plus vivant. Cet homme a tout quitté pour démarrer une nouvelle vie en Australie. Il évolue au fil de rencontres de plus en plus étranges sur les routes presque désertiques. Mais les évènements sont comme la poussière du bush, ils s’accumulent jusqu’à l’étouffement.

Un polar savoureux, déjanté que j’ai dévoré avec plaisir !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici