Donato CARRISI : Tenebra Roma

0
413
Italie
Donato CARRISI - Tenebra Roma
Tenebra Roma
  • Éditions Calmann-Levy le 18 octobre 2017
  • Éditions Livre de Poche le 2 octobre 2018
  • Traduit par Anaïs BOUTEILLE-BOKOBZA
  • Pages : 304
  • ISBN : 9782702161562
  • Prix : 20,50 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Rome va plonger dans les ténèbres pendant 24 heures, toutes les lumières de la ville vont s’éteindre.

Dès le crépuscule, un tueur de l’ombre se met à frapper, aucun habitant n’est à l’abri, même enfermé à double tour. Crime après crime, le mal rejaillit sous sa forme la plus féroce.

Marcus, pénitencier qui a le don de déceler les forces maléfiques, échappe de peu à ce bourreau mystérieux. Mais qui a pu lui vouloir une mort si douloureuse ?

Epaulé par Sandra, photographe de scènes de crime pour la police, il doit trouver la source du mal avant qu’il ne soit trop tard…

L’AVIS DE LEA D.

Merci à Calman Levy !

Tenebra Roma est le troisième tome des enquêtes de Marcus et Sandra, et c’est toujours un grand plaisir de les retrouver, surtout que Donato Carrisi les placent de nouveau dans une situation difficile.

Il y a de ça cinq siècles, le pape Léon X avait averti de ne jamais laisser Rome sombrer dans l’obscurité, ce qui entraînerait des catastrophes sans précédent. Et pourtant, voilà sa mise en garde est sur le point d’être brisée : une gigantesque tempête force la ville à un black-out. Les autorités ont imposés cette obscurité totale sur la ville pendant 24 heures, le temps de réparer les dommages à une centrale électrique. Ce sera des heures que Rome n’oubliera jamais…

Dans cette obscurité, les plus vils instincts des habitants se réveillent. Viols, vols, vengeance, et – bien sûr – assassinats. Certains de ces meurtres vont éveiller une attention toute particulière, et il faut des personnes particulières pour tenter de les résoudre. Seulement voilà, ces personnes sont-elles capables de les résoudre ?

Sandra ne fait plus partie des photographes scientifiques, tandis que Marcut vit une des choses qui le terrorise le plus : une nouvelle perte de mémoire. Mais il ne sera pas dit qu’ils vont rester assis à se tourner les pouces… Ils vont faire face à leurs besoins de réponses, être entraînés dans cette affaire par des personnes extérieures ou à laquelle ils ne peuvent rien refuser. Pour le pire, et surtout pour le pire !

Décidément, je ne me lasse jamais des écrits de Donato Carrisi, que ce soit avec ses one-shot, ou ses séries. Je milite d’ailleurs pour qu’il nous ramène Mila Vasquez dans une nouvelle enquête ! Mais, rapidement, Sandra et Marcus se sont vite hissés parmi mes enquêteurs préférés. Déjà à cause de leurs natures : ce n’est pas souvent que j’ai lu des romans policiers avec comme personnages principaux une photographe scientifique et un pénitencier profiler ! Mais aussi et surtout pour ces enquêtes haletantes et bourrés de détails. C’est bien simple, Tenebra Roma est à l’image des romans précédents : un vrai page-turner.

Nous allons avoir affaire à une disparition d’enfant vieille de neuf ans, à l’assassinat d’un évêque, l’apparition de personnages mystérieux, un culte païen, un black-out le plaisir de retrouver Marcus et Sandra, un nouveau personnage en la présence de Vitali, un flic pour le moins bordeline, et tout cela mené tambour battant ! Tout cela donne un roman intéressant, une histoire menée tambour battant, et un rythme qui ne faiblit jamais.

Je préviens : Donato Carrisi est un très grand sadique ! Je ne dévoilerais rien, mais je dirais simplement que j’étais heureuse de voir Marcus et Sandra acquérir peut-être un peu de paix, avant qu’il ne me fasse hurler de dépit. Décidément, cet auteur est très fort.

Tout ça pour dire que je croise les doigts qu’il ne tarde pas trop à nous écrire un nouveau roman, car je n’ai pas eu assez de Tenebra Roma pour combler ma faim, et j’en aurais voulu davantage !

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.