Dominique MANOTTI : Lorraine connection

0
178
France
Dominique MANOTTI - Lorraine connection
Lorraine connection

PRÉSENTATION ÉDITEUR

A Pondange, en Lorraine, l’usine du groupe coréen Daewoo fabrique des tubes cathodiques. C’est la seule source d’emplois dans cette ancienne région sidérurgique complètement sinistrée, alors personne n’est très regardant sur les conditions de travail des ouvriers. Jusqu’au jour où une révolte éclate. C’est le drame, l’usine prend feu.

Mais cet incendie est-il vraiment accidentel ? Nous sommes à l’automne 1996, et l’usine Daewoo de Pondange se trouve au coeur d’une bataille stratégique qui se joue aussi bien à Paris qu’à Bruxelles et en Asie. L’enjeu ? Pas moins que le rachat de Thomson, fleuron de l’économie française. Contrairement à ce qu’avaient anticipé les spécialistes, Matra allié à Daewoo vient de remporter le marché de la privatisation de Thomson. Le rival évincé, Alcatel, y voit une manoeuvre déloyale. Et quand une entreprise de cette envergure décide de contre-attaquer, elle mobilise les grands moyens grâce à son chef de la sécurité, un ex-sous-directeur de la DST à l’intelligence redoutable, qui soupçonne du louche du côté de Daewoo. C’est ainsi que Charles Montoya, un flic privé de choc, est envoyé en Lorraine pour y mener une enquête aux révélations explosives. Meurtres, coups fourrés, chantage, manipulation, les adversaires qui s’affrontent dans cette partie de Monopoly à grande échelle ne reculent évidemment devant rien.

Lorraine connection est le récit romancé d’une affaire connue dont Dominique Manotti, en chroniqueuse des temps modernes, explore les tenants et les aboutissants. Dans la veine de James Ellroy, elle nous propose une lecture décapante du jeu politico-financier sous la forme d’un thriller haletant dont la complexité nous donne le vertige.

NOTRE AVIS

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.