Daniel COLE : L’appât

0
729
Royaume-uni
Daniel COLE - appat
-
  • Éditions Robert Laffont collection La Bête Noire en mars 2018
  • Traduit par Nathalie BEUNAT
  • Pages : 496
  • ISBN : 9782221197806
  • Prix : 21,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Après son best-seller international Ragdoll, découvrez L’Appât, le nouveau thriller impitoyable de Daniel Cole.

Votre vie ne tient qu’à un fil. Mais qui tire les ficelles ?

Entre les impressionnants piliers de granite du pont de Brooklyn, un réseau de filins d’acier quadrille l’espace. Tel un insecte pris au piège, le corps brisé de William Fawkes éclipse les premiers rayons du soleil. Un mot est gravé sur son torse mutilé : APPÂT.

Cette sinistre mise en scène n’est que la première d’une longue série. Tandis que les meurtres se succèdent de chaque côté de l’Atlantique, Emily Baxter, nouvellement promue inspecteur principal, et deux agents spéciaux américains vont devoir collaborer afin d’identifier l’architecte de cette toile diabolique…

L’AVIS DE LÉA D.

Sur le pont de Brooklyn, un jour, apparaît un corps. Pris au piège à l’intérieur d’un réseau de filins d’acier, le corps est mutilé et sur son torse apparaît le mot « appât ». Bientôt, un autre meurtre, mais cette fois à Londres, est commis avec le mot « marionnette », gravé sur le torse de la victime. Cette mise en scène n’est que le début d’une longue série, et des meurtres vont se répondre de chaque côté de l’Atlantique.

Emily Baxter et deux agents spéciaux américains vont devoir collaborer afin d’identifier et d’arrêter la personne capable de telles horreurs… Les meurtres s’enchaînent, et l’horreur monte de plus en plus. Cela donne une enquête complexe, et nos enquêteurs piétinent, toujours deux pas en retard derrière le tuer, celui qui tire les ficelles et agite ses marionnettes.

Après Ragdoll, j’étais très curieuse de lire L’appât, surtout que nous retrouvons Emily Baxter, qui doit faire face notamment avec sa nouvelle position et les conséquences de la fuite de l’inspecteur Fawkes.

J’avais grandement apprécié ma lecture de Ragdoll, j’étais donc curieuse de voir ce que Daniel Cole allait pouvoir inventer avec cette suite. J’étais un peu inquiète aussi, étant donné l’absence de l’inspecteur Fawkes, un personnage qui me plaît énormément… Mais, heureusement, et à mon grand soulagement, ce deuxième tome s’avère aussi bon que le premier !

La grande force de L’appât, c’est de nous montrer des scènes très fortes, de nous emmener dans une enquête haletante, et de ne jamais faillir sur les émotions. On est toujours happés, souvent en apnée, et vraiment pris du début à la fin !

Le fait d’en savoir plus sur Emily Baxter est vraiment un plus : c’est une jeune femme entêtée, tenace, qui a ses failles – notamment ses inquiétudes amoureuses – et surtout passionnante. Je suis également contente de pouvoir revoir Edmunds, un stagiaire qui faisait partie de l’équipe de Ragdoll. Il est donc mieux de lire Ragdoll puis ensuite L’appât, afin de véritablement connaître le background des personnages et de l’histoire en général.

Et avec la fin de L’appât, tout ce que je demande, c’est qu’on nous livre la suite au plus vite !

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

L’AVIS DE YANNICK S.

« L’homme qui n’a rien à perdre est le plus dangereux de tous les adversaires » -Chris Carter-

Après un très bon 1er roman « Ragdoll », Daniel Cole est de retour avec ce thriller étouffant..

« Et si Dieu existait ?
Et si le paradis existait ?
Et si l’enfer existait ?
Et si… nous y étions déjà tous ? »

New York : Pont de Brooklyn : une victime suspendue à plus de 30 mètres au dessus du sol, jambes et bras contorsionnés.
Sur sa poitrine entaillée, le mot : APPÂT.😱
Un réseau de filin d’acier, un homme piégé dans cette « toile métallique » :
William FAWKES.

Emily Baxter, désormais inspecteur principal dans le département Homicide and Serious Crime à la Metropolitan Police de Londres est consultée..
Un copycat de l’Affaire RAGDOLL ?
Un serial killer interrogé en prison à Londres : Lethaniel MASSE
Une ÉMEUTE :
De nouveaux corps suspendus aux supports de FILETS…
« APPÂT »
« MARIONNETTE »

Un lien avec New York…

Tandis qu’elle s’envole pour New York pour un détachement temporaire, elle est entourée dans sa tâche par deux agents spéciaux :
-Agent spécial CURTIS, du FBI ;
-Agent spécial ROUCHE, de la CIA.

Leur mission : déterminer qui est l’architecte de cette « toile diabolique »
Une affaire criminelle de la plus haute importance.

Le « Streets to Succes »…
Culte ?
Hystérie collective ?
INFESTATION DIABOLIQUE
OPPRESSION
POSSESSION

« Votre vie ne tient qu’à un fil. Mais qui tire les ficelles ? »

Amis puissiez ne pas laisser votre esprit en proie à cette toile sans retour…😱

THÉRAPEUTIQUEMENT VÔTRE !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.