Clarence PITZ : Meurs, mon ange

0
486
Clarence PITZ : Meurs, mon ange
-

Présentation Éditeur

Amsterdam : Anja n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis la disparition énigmatique de son mari et de sa fille. Alcool, drogue et factures impayées rythment son quotidien et creusent sa solitude. Par crainte de terminer à la rue, elle accepte un boulot sordide, mais bien rémunéré.

Alors qu’elle remonte peu à peu la pente, son passé ressurgit et la gifle en plein visage. Au milieu d’un quartier populaire, un cadavre sans tête est retrouvé pendu à une grue. Karel Jacobs, inspecteur bruxellois, est appelé en tant que consultant. Rapidement écarté de l’affaire, il décide d’enquêter dans l’ombre. Indonésie : Des corps décapités sont abandonnés dans des sites touristiques à Bali. Guntur, flic à Jakarta, est éloigné de son service par l’agence anticorruption et muté sur les lieux. Dans une forêt luxuriante, Eko et Taufik sont les cibles d’un ennemi dont ils ignorent tout.

Blessés et épuisés, ils devront faire un choix. Fuir ou affronter les traditions de leurs ancêtres.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Après avoir dirigé le casier judiciaire de Bruxelles pendant 7 ans, Clarence Pitz change radicalement de carrière pour devenir professeur d’Anthropologie et d’Histoire de l’Art. Dévoreuse insatiable de polars et autres littératures sombres, elle se lance dans l’écriture en 2017 et entame une série de romans qui mêlent culture et suspense. Son premier livre, La parole du chacal, a été finaliste du concours VSD du meilleur thriller 2018 et ressort aujourd’hui dans une toute nouvelle version, comprenant une histoire inédite De paille et de sang.

Origine Belgique
Éditions IFS collection Phénix Noir
Date 13 octobre 2021
Pages 422
ISBN 9782390460268
Prix 19,95 €

L'avis de Chrsitophe DUBOURG

Après « Ineffaçables » et son Bruxelles monochrome, Clarence Pitz nous offre un voyage « coloré » – rouge sang of course ! – lequel nous entraine d’Amsterdam à Bali.

Nous retrouvons ici l’inspecteur bruxellois Karel Jacobs, vu dans le précédent – et très bon – opus de l’auteure belge, un policier plongé dans une enquête aux multiples personnages et ramifications. Plusieurs récits menés en parallèle : celui de Karel donc, et d’Anja, junkie néerlandaise au lourd passé, puis celui de Guntur, flic au passé ambigu qui enquête à Jakarta sur des meurtres en série, et enfin le périple en pleine jungle d’Eko et Taufik, cibles acculées d’un ennemi « sans visage ».

L’histoire – sous tension – est dense mais diablement bien construite. L’ambiance est poisseuse au possible et, tendu tout du long, le récit – bien que farci de nombreux personnages –, reste mené de main de maitre. Ainsi, vous n’oublierez pas de sitôt les descriptions de cette jungle indonésienne luxuriante (mais mortelle), ainsi que ces personnages abîmés, parfois au bord du gouffre, à qui l’auteur, en pleine possession de ses moyens, rend justice avec un savoir-faire indéniable.

Le plus fort dans ce roman, c’est que Clarence Pitz – d’une plume fluide, affirmée et maitrisée, soulignons-le une fois encore –, bien que parfaitement documentée, n’a rien « inventé ». Ces lieux, et surtout coutumes, existent « vraiment », véracité qui en plus de donner froid dans le dos, voire de glacer d’effroi le plus irréductibles des esquimaux, apporte un indéniable « plus » à cette fiction.

La question « Ça existe, ça ? » n’est en effet jamais très loin de votre esprit dès lors que vous abordez la dernière partie et que vous décidez d’aller jeter un œil sur Internet ensuite…

Une remarque : je vous conseille de lire « Ineffaçables » avant celui-ci, le tout premier roman dans lequel apparait l’inspecteur Karel Jacobs ; cela ne nuira certes pas à la compréhension de « Meurs, mon ange » mais cela enrichira à coup sûr votre lecture !

Voici donc un excellent thriller, dépaysant, original, documenté et très bien écrit, une immersion dans les ténèbres dont vous ne sortirez pas indemnes !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Amateur passionné de romans policiers, il est l’auteur d’une nouvelle, « Blind test », et de deux romans en quête d’éditeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.