Claire FAVAN : La chair de sa chair

1
45
Claire FAVAN - La chair de sa chair
-

Présentation Éditeur

Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau.
C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt.
Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.
Ce sont des pères absents : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé.
C’est une culpabilité sans fin.
Moira O’Donnell, c’est la solitude d’une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort.
Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d’autres projets pour elle… Et un problème n’arrivant jamais seul, l’équilibre précaire qu’elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie.

Origine Flag-FRANCE
Éditions HarperCollins
Date 3 mars 2021
Pages 368
ISBN 9791033908302
Prix 20,00 €

L'avis de Yannick P.

Une nouvelle fois, Claire prend les Etats-Unis comme décor. De loin, le bourbier est presque excusable. En tous cas, le système qui mâche les perdants est un creuset duquel peuvent sortir les plus profondes perversions.

Etre mère célibataire avec 3 jobs pour subvenir aux besoins de 3 enfants issus de 2 pères différents, l’un en taule, l’autre mort, ne vous place pas dans la catégorie des winners. La vie de Moira est compliquée. Heureusement, elle peut compter sur Peter l’aîné de la fratrie. Sur lui repose le fragile édifice. Peter le mature. Celui qui s’est rebellé devant un père violent et qui a pris la défense de sa mère. Car les petits sont trop fragiles. Que cela soit Nigel ou sa sœur atteinte de mucovisidose. Alors quand Nigel tue Wendy tout s’écroule autour de Moira.

L’aveuglement d’une mère, puis celui d’un thérapeute. Car vient la question de la responsabilité de Nigel dans un pays où les enfants peuvent être jugés comme et parmi des adultes.

Puis le lecteur est assailli de questions. Jusqu’où peut-on aimer ? Peut-on accepter, tolérer l’inqualifiable si cela provient de nos enfants ?

La vérité est-elle simple ? Mais d’ailleurs ? Est-ce nécessaire ?

Connaissant, depuis maintenant pas mal d’années, les ressorts utilisés par Claire, j’avoue ne pas avoir été très surpris. Je m’attendais à un tel opus. A lire pas mal de thrillers, on devine ce qui se trame derrière le climax de temps à autres.

Mais ne me faites pas dire, ce que je n’ai pas écrit. Quoi qu’il en soit La Chair de Sa Chair reste un bon thriller psychologique avec ce qu’il faut de rebondissements et de tensions induites chez les personnages. Le thriller psychologique est une denrée rare. Ceux sur cette thématique encore davantage. L’ignominie est un art. Et Claire en joue parfaitement.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Serial Lecteur à la quarantaine tassée addict au roman noir" pour le reste, père aimant de 2 ados, marketeur de profession et amateur de whiskys, vins et de cuisine conviviale

1 COMMENTAIRE

  1. Tout à fait d’accord avec la chronique de Yannick sur ce nouveau roman de Claire Favan. Un très bon thriller psychologique à conseiller ! C’est une lecture addictive et qui remue bien les tripes A titre personnel, il y a aussi un « élément » dont je me suis doutée (mais je ne vous dirais pas lequel ;-)), ayant lu plusieurs titres de cette autrice mais quel plaisir de tourner les pages pour comprendre tous les tenants et aboutissants…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.