Christa FAUST : Money Shot

0
255
Flag-ETATS-UNIS

INFOS ÉDITEUR

money shot - christa faust

Parution aux éditions Gallmeister en juin 2016

Traduit par Christophe CUQ

Je m’appelle Gina Moretti, mais vous me connaissez probablement mieux sous le nom d’Angel Dare. Vous en faites pas, je n’en parlerai à personne. J’ai tourné mon premier film X à l’âge de vingt ans, même si à l’époque, j’avais menti devant la caméra et prétendu en avoir dix-huit. Mais contrairement à bon nombre de filles avec lesquelles j’ai bossé, j’ai été assez maligne pour raccrocher. Le problème, c’est qu’à l’instar d’un catcheur ou d’un voleur de bijoux, je me suis laissé tenter par un retour. Je n’avais aucune idée que j’allais finir coincée dans un coffre de bagnole.

(Source : Gallmeister – Pages : 320 – ISBN : 9782351781128 – Prix : 17,50 €)

L’AVIS DE PIERRE-MARC PANIGONI

Voici le 10eme opus de la collection Neonoir. Pour le moment c’est un sans-fautes. Nous restons dans la veine du roman noir, mais cette fois-ci avec un cadre assez particulier : le milieu de la pornographie.

Gina Moretti alias Angel Dare, ex-star du porno qui a monté sa boite d’actrices X, semble avoir mis de l’ordre dans sa vie dissolue. Seulement un jour, un ami lui demande de revenir sur le devant de la scène afin de le dépanner. Elle n’aurait jamais dû, car les évènements s’enchainent alors : tabassée, laissée pour morte dans le coffre de sa voiture et accusée du meurtre de son ami. Elle décide alors de se venger…

Ce roman est une jolie découverte. Christa Faust nous plonge dans l’univers du X sans pour autant tomber dans le graveleux, le cliché ou le vulgaire. Ce milieu sert de toile de fond permettant de pimenter l’intrigue qui est somme toute assez classique.

En effet, il s’agit d’une histoire de vengeance et de recherche de qui a commandité et pourquoi. Même si nous nous doutons bien que le X et tout ce qui tourne autour n’est pas sains, il est ici ni diabolisé et ni fantasmé. Cette intrigue de série B est bien construite, car au-delà des apparences, il se joue une affaire bien plus importante avec le trafic de filles de l’est, qui ne sont, dans cette industrie, que des consommables remplacés quand il le faut.

Le sujet est profond, la violence du milieu est constante et sous-jacente, mais cela est écrit d’une fort belle manière et empreint d’humour et d’autodérision. Avec l’héroïne et son coéquipier, nous naviguons dans les coulisses et cela permet de sourire plus d’une fois, même si cela est dépeint avec un certain réalisme :

« Beaucoup de types imaginent que ce doit être hyper excitant d’assister à un tournage de porno. Un conseil : à moins que vous aimiez vraiment regarder des mecs se branler, passez votre chemin. »

Ou alors

« le Sex Shop…Beaucoup de gens sont surpris que de tels endroits continuent de prospérer, compte tenu du fait que tout est disponible sur Internet. La vérité, c’est qu’il y a encore des tas de mecs qui partagent leur ordinateur avec leur femme, certains qui n’en sont pas équipés et d’autres encore qui préfèrent tout simplement payer leur porno en liquide. »

Outre l’intrigue et le milieu, les personnages  sont également une force dans ce roman noir. J’en retiens essentiellement deux : Angel Dare et Malloy.

Angel Dare est une femme à l’opposé de ce qu’on peut imaginer pour une ancienne actrice X. c’est une femme intelligente, une battante, une indépendante, une femme de caractère. Si ce roman est bon, c’est en partie grâce à elle, car sans un personnage de ce type, mon sentiment sur ce livre serait certainement tout autre.

Malloy, ancien flic reconverti comme garde du corps, ça être un soutien primordial à Angel durant toute sa vendetta. C’est un être sombre, difficilement cernable, froid et violent, mais on se surprend à l’apprécier au fil des pages.

Tous les 2 forment un duo étonnant, mais un duo qui fonctionne plutôt bien.

Au final nous pouvons dire que ce roman noir est un roman rythmé, sombre, mais éclairé par l’humour des personnages, et que c’est encore une fois, un bon cru de chez Neonoir. Je dirais même que ce livre peut servir de porte d’entrée à celles et ceux qui veulent s’initier au roman noir américain.

Advertisement
PM, gestionnaire qui préfère le polar aux livres de comptes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.