Catherine McKENZIE : Les nouveaux voisins

0
138
Canada
Catherine McKENZIE - Les nouveaux voisins
-
  • Éditions Michel Lafon le 11 janvier 2018
  • Éditions J’ai Lu le 9 janvier 2019
  • Traduit par Jacques COLLIN
  • Pages : 480
  • ISBN : 9782290164174
  • Prix : 8,40 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Peut-on faire confiance à ceux qui nous entourent ?

Julie Prentice, son mari Daniel et leurs jumeaux de six ans emménagent à Cincinnati pour échapper à une femme qui a harcelé Julie après la parution de son roman Le Jeu de l’assassin, devenu un best-seller. Un charmant quartier résidentiel semble l’endroit parfait pour un nouveau départ.

Mais la présidente de l’association du quartier ne leur rend pas la tâche facile. À grand renfort d’e-mails et de lettres sur les règles de bonne conduite à suivre, elle régit la vie de tous et oppresse Julie qui doit faire face à la curiosité du voisinage.

Lorsqu’elle reçoit des menaces, Julie prend peur : sont-elles le fait de sa harceleuse ou de voisins malveillants ? Alors que la tension monte, les ennemis se révèlent et le calme apparent d’une rue sans histoires se transforme en cauchemar.

L’AVIS DE HÉLÈNE B.

Julie a été contrainte de déménager avec son mari et ses jumeaux afin d’échapper au harcèlement d’une femme de sa connaissance. En effet, elle a publié un polar qui a connu un énorme succès, mais une ancienne camarade de l’université s’est mise à la menacer, à l’accuser et à affirmer que le sujet du polar faisait référence à un drame qu’ils avaient connu pendant une soirée. Julie s’installe alors dans un autre état et fait rapidement la connaissance de John son voisin, pratiquant le jogging comme elle. Le lecteur comprend très rapidement qu’une attirance réciproque s’opère dès leur premier footing.

Le premier chapitre nous apprend sans détail qu’un drame a eu lieu quelques mois auparavant. On comprend que Julie fait partie de ce drame mais il est difficile de savoir ce qui s’est passé. John s’apprête ce matin-là à aller au tribunal avec sa femme et son fils Chris. L’auteur nous laisse donc dans un total dénuement.

Le roman alterne alors deux périodes : celle du procès vu par John et les autres périodes allant de l’emménagement de Julie à l’accident.

Le lecteur est donc le témoin privilégié de l’imbroglio dans lequel s’est mise Julie. En effet, cette dernière accumule les erreurs et les petits incidents dans ce quartier géré d’une main de fer par Cindy présidente de l’association des habitants du quartier. Malgré tous leurs efforts, Julie et son mari Daniel n’arrivent pas à s’intégrer. Ce roman est intéressant à plusieurs points de vue. Tout d’abord il dénonce de manière presque ironique les agissements de la présidente de l’association qui est persuadée qu’un quartier se gère comme un régiment. Cette femme, qui est persuadée de mener de bonnes actions, se comporte comme un tyran. L’alcool est interdit dans les soirées « voisins », des ralentisseurs sont installés partout et la surveillance entre voisins est vivement conseillé. L’auteur dénonce l’hypocrisie de ces quartiers qui ressemblent à ces banlieues parfaites qu’on peut voir dans certaines séries américaines avec des haies bien taillées, des jardins fleuris, des habitants propres sur eux, entretenant des relations cordiales avec tous. Evidemment, une fois rentrés chez eux, ils peuvent se livrer à toutes sortes de critiques et de dénigrements.

Cependant, je n’ai pas été convaincue à cent pour cent par ce thriller. J’ai trouvé des passages très répétitifs, et l’intrigue piétine un peu trop à un moment donné. Malgré une bonne intrigue, l’auteur n’a pas su donner ce petit coup de peps que j’attendais. Je reconnais que le suspense est présent puisque tout se dénoue au dernier chapitre nous apprenant enfin la nature du drame. Je reconnais également que l’auteur arrive tout à fait à tromper le lecteur ce qui pimente l’intrigue. Mais, Je pense que les personnages manquent de personnalité, que leur psychologie est abordée trop en surface. Par ailleurs, le personnage d’Heather, l’harceleuse de Julie est évoquée régulièrement mais n’a pas de vraie contenance. Ce thriller psychologique reste une lecture agréable malgré tout.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici