Caroline HINAULT : Solak

0
52
Caroline HINAULT - Solak
-

Présentation Éditeur

Sur la presqu’île de Solak, au nord du cercle polaire arctique, trois hommes cohabitent tant bien que mal. Grizzly est un scientifique idéaliste qui effectue des observations climatologiques ; Roq et Piotr sont deux militaires au passé trouble, en charge de la surveillance du territoire et de son drapeau. Une tension s’installe lorsqu’arrive la recrue, un jeune soldat énigmatique, hélitreuillé juste avant l’hiver arctique et sa grande nuit. Sa présence muette, menaçante, exacerbe la violence latente qui existait au sein du groupe. Quand la nuit polaire tombe pour plusieurs mois, il devient évident qu’un drame va se produire. Qui est véritablement la recrue ? De quel côté frappera la tragédie ?

Dans ce premier roman écrit « à l’os », tout entier dans un sentiment de révolte qui en a façonné la langue, Caroline Hinault installe aux confins des territoires de l’imaginaire un huis clos glaçant, dont la tension exprimée à travers le flux de pensée du narrateur innerve les pages jusqu’à son explosion finale.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Rouergue
Date 5 mai 2021
Pages 128
ISBN 9782812621864
Prix 15,00 €

L'avis de Léa D.

Étant une fan des publications du Rouergue, j’étais très curieuse de découvrir Solak et de Caroline Hinault !

Presqu’île de Solak, au nord du cercle polaire arctique. Trois hommes cohabitent dans cet environnement glacial et déserté. Il y a deux militaires, Roq et Piotr ; et un scientifique qui effectue des observations climatologiques nommé Grizzly. L’équilibre entre ces trois hommes, déjà instable, vacille encore plus lorsqu’un jeune homme, un soldat, est déposé au campement. Muet, ne se livrant pas facilement, la violence latente est poussée à son comble. Et la nuit polaire arrive…

Solak est une lecture qui me tentait pour plusieurs raisons : la couverture, le résumé, publié chez le Rouergue… Et je ne regrette absolument pas ma lecture !

C’est une lecture qui tient plus du roman noir que du thriller, et l’ambiance est particulièrement sombre. Dans tout les sens du terme ! Que ce soit par cette ambiance tendue entre les différents personnages, cette nuit de plusieurs mois, et la violence qui ne fait que monter crescendo. Solak joue sur notre moral, sur nos nerfs, ainsi que sur ceux des personnages !

Ces personnages, on va apprendre à les connaître petit à petit : Grizzly est de loin le plus « humain ». Il est idéaliste, totalement investi dans sa mission, très porté sur l’écologie et la nature. Roq, lui, est totalement l’opposé : sombre, violent, brutal, il ne cherche pas d’autre chose que se vanter, boire ou se battre. Piotr est plus ambivalent : il est certes sombre, avec un passé que l’on devine parsemé de violence, mais il est rongé par la culpabilité, et il a emporté tout ça à Solak dans l’espoir d’une rédemption. Et le nouveau venu… On découvrira peu de choses sur lui, des fragments. Mais lorsque son histoire se révèle, c’est avec la force d’un boulet de canon.

Solak m’a tenu en haleine du début à la fin, c’est un roman court que j’aurais souhaité plus long ! Foncez, c’est un livre à lire absolument.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.