Benjamin PERCY : Dark Net

0
267
Flag-ETATS-UNIS

Thriller, fantastique, mystère, questions existentielles, action… Tout est réuni pour faire de Dark Net un livre prenant du début à la fin !

INFOS ÉDITEUR

Benjamin PERCY - Dark Net
Dark Net

Parution aux éditions Super 8 le 7 septembre 2017

Traduit par Paul Simon BOUFFARTIGUE

Le Dark Net, vous connaissez ? Sous les fondations du réseau, un second Internet prospère : un eldorado sulfureux où rien n’est impossible et où on trouve de tout – drogues, armes à feu, instructions terroristes, etc.

Mais aujourd’hui, les forces obscures s’assemblent dans ces profondeurs. Des démons qui menacent d’envahir notre mon physique en « hackant » les esprit des utilisateurs pour les transformer en tueurs psychotiques.

Pour les arrêter, quatre personnages que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste qui combat ses propres démons et veille, dans le sous-sol de son refuge pour sans-abri, sur un impressionnant arsenal d’armes à feu ; Derek, un hacker aux allures d’Anonymous qui entend faire régner la justice au sein du réseau ; et Lela, une journaliste technophobe persuadée d’être tombée sur une histoire que personne ne veut entendre.

Bientôt, les portes de l’enfer vont s’ouvrir. Sont-ils prêts ?

(Source : Super 8 – Pages : 400 – ISBN : 9782370560964 – Prix : 21,00 €)

L’AVIS DE LEA D.

Merci à Super 8 !

Le Dark Net, qu’est-ce que c’est ? C’est une partie cachée de l’immense iceberg qu’Internet, où le partage est anonyme et souvent utilisé pour des activités illicites. Ces communications web inderground sont donc là où se réunissent les personnes cherchant à la fois des produits illégaux (drogues, armes, service pour des tueurs à gages, matériel pédopornographique) mais aussi de plus en plus par les lanceurs d’alertes, les paranoïaques ou les minorités. Donc, c’est un lieu d’Internet où on peut trouver tout et n’importe qui…

Et si un jour le Dark Net était le lieu où les démons se rassemblent ? Dans les profondeurs de l’Internet se rassemblent des forces, bien décidés à « hacker » l’esprit des gens et à les transformer en tueurs psychotiques.

Pour arrêter cette menace, quatre personnes se rassemblent. Il y a d’abord Mike Juniper, combattant cette menace depuis une éternité ; Derek, un hacker bien déterminer à faire régner la paix ; Hannah, une jeune aveugle de 12 ans utilisant une prothèse futuriste ; et enfin Lela, une journaliste qui a été une des premières à travailler sur cette histoire.

Depuis quelques années, je suis de très près les parutions de Super 8, qui m’ont rarement déçue. Et lorsque j’ai entendue parler de Dark Net… Autant dire que ce n’est pas un livre que j’allais laisser passer !

Parce que dans Dark Net, il y a tout ce qui me plaît ! Déjà l’utilisation de ce réseau souterrain d’Internet qui m’intrigue énormément, mais aussi ce côté fantastique, avec des démons utilisant le Dark Net pour contrôler les êtres humains. On rajoute à ça toute une flopée de personnages intéressants, et cela donne un livre passionnant !

Benjamin Percy nous offre avec Dark Net une réflexion sur l’utilisation à outrance d’Internet et de ses possibilités. A force d’être sans cesse plongés dans les technologies, allons-nous pouvoir toujours les contrôler ? Quand on regarde en arrière et que nous constatons le bon formidable de l’avancée technologique, on est en droit de se demander jusqu’où cela ira… Va-t-on en arriver un jour à un point où les machines vont s’éveiller, à la mode Terminator, ou alors est-ce que des entités ne viendront pas envahir nos esprits ? Des questions importantes et nécessaires, certes traités sous la forme d’un roman, mais cela n’empêche pas la réflexion !

Thriller, fantastique, mystère, questions existentielles, action… Tout est réuni pour faire de Dark Net un livre prenant du début à la fin !


L’AVIS DE YANNICK P.

Une plongée dans le noir. Très sombre. Le Dark Web, cet Internet profond et secret, tient sa promesse. On y trouve tout. A Portland, Oregon, il s’ouvre sur l’Enfer. Des créatures démoniaques se cachent derrière les écrans. Elles pénètrent les utilisateurs du web, investissent leurs corps pour les changer en tueurs psychotiques.

J’ai lu rapidement la 4ème de couv’. Trop. Je m’attendais à un techno-thriller et me voilà tombé dans un flot d’ésotérisme où les personnages principaux vont devoir faire face aux ténèbres. Un croisement entre Clive Barker, Matrix et Graham Masterton.

Les amateurs de sensations fortes, d’hémoglobine, de cris et de massacres seront servis.

Ça braille, ça torture, la sauvagerie n’a d’égale que la nervosité de l’écriture de Benjamin Percy qui écrit à l’économie.

Le style est court, resserré, efficace. Cela va vite. C’est oppressant à souhait bien que la liaison Dark Web / forces démoniaques soit pour moi, une peu tendue du string. Percy joue sur l’aspect dérangeant d’un système qui est devenu omnipotent dans nos vies – Internet. Ça, c’est pour la couche Thriller. L’autre pan est diablement plus sombre. Le pendant ésotérique, il le malaxe avec les ressorts des romans d’horreur. This is not my cup of tea. Le scénario est surnaturel. L’ambiance sombre et la catastrophe à venir. Une apocalypse 2.0. Mais la structure du texte m’a paru parfois rébarbative.

Coté personnages, ils sont majoritairement immoraux, indépendants et solitaires. C’est un fait, l’auteur ne nous les rend pas sympathiques à la première rencontre. Pourtant, pour faire face aux démons et autres molosses qui mettent Portland à feu et à sang, il faut bien une équipe de choc improbable, tous liés par une raison impénétrable avec pêle-mêle :

une jeune fille de 12 ans ayant recouvré la vue grâce à une prothèse futuriste, Hannah
une journaliste technophobe, aussi avide de scoops qu’incapable de lien social, Lela
un hacker qui entend faire régner la justice sur le Web, Derek
un ancien évangéliste au passé forcément trouble, Mike Juniper qui cache dans le sous-sol de son refuge pour sans-abris, un arsenal d’armes à feu dantesque
et, son amie Sarin, sans âge car presque immortelle, engluée dans une lutte contre les ténèbres

Sur le Web, une fois que c’est en ligne c’est pour toujours. La frontière entre les digits, 0 1 01 et le monde s’amenuise. Ce qui est réel n’est plus forcément physique. Le digital contient tout. Objet, lieu, personne, pensée. Nous surfons, explorons, naviguons. Dark Net, nous rappelle que pour chaque secret enfoui, il y a de multiples voies pour l’extraire. Méfions-nous de ce qui peut susciter l’appétit du Mal.

Pour amateurs du genre. Reste à le définir.

 

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Serial Lecteur à la quarantaine tassée addict au roman noir" pour le reste, père aimant de 2 ados, marketeur de profession et amateur de whiskys, vins et de cuisine conviviale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.