Barbara ABEL : Miroir, mon beau miroir – Film d’ après son roman Un bel âge pour mourir

0
1425
France

INFOS ÉDITEUR

miroir mon beau miroirDu roman au film noir…

En spécialiste des thrillers, Serge Meynard ( Sexes faibles, Le cri du corbeau, Voyous Voyelles) revient avec l’adaptation du roman de Barbara Abel, Un bel âge pour mourir .

Rebaptisé Miroir, mon beau miroir , ce téléfilm explore l’univers du conte de fée à la manière d’une œuvre d’ Hitchcock. Car sous la noirceur de ce drame qui évoque la jalousie meurtrière entre une fille et sa belle-mère veuve, Serge Meynard nous offre une véritable métaphore du conte Blanche Neige et les Sept Nains .

Duel d’actrices de talent

Pour représenter ce duel, le réalisateur a fait appel à Marie-France Pisier ( L’amour en fuite, Dans Paris) et Emilie Dequenne (Rosetta) , L’equipier, Charlotte Corday ). Un choix justifié puisque le film riche en tension et en suspense est magnifiquement porté par ces deux comédiennes qui se déchirent pour trois causes : l’amour d’un homme, incarné par Michel Aumont (Enfin seuls ), d’un enfant, joué par le jeune Roman Berrux, et enfin une œuvre d’art.

La jalousie de la marâtre passionnée Marie-Line sera-t-elle assez forte pour tout détruire sur son passage ?

Pour la petite histoire, Barbara ABEL fait une courte (très très courte) apparition dans le film (pour vous aider, ça se passe à l’école de Ludo, dans le fond).

LA FICHE TECHNIQUE

  • Titre : Miroir, mon beau miroir
  • Réalisation : Serge Meynard
  • Scénario : Serge MEYNARD, d’après le roman de Barbara ABEL
  • Société de production : Mascaret film
  • Musique : Eric NEVEUX
  • Pays d’origine : France
  • Durée : 90 minutes
  • Dates de sortie : Première diffusion en juin 2008

Distribution

  • Marie-France Pisier (Marie-Line)
  • Emilie Dequenne (Marion)
  • Malik Zidi (Lieutenant Lepic)
  • Michel Aumont (Paul)
  • Romann Berrux (Ludo)
  • Serge Hazanavicius (Comédien)
  • Quentin Baillot (Morton)
  • Sophie Le Tellier (Hélène)
  • Catherine Davenier (Le juge)
  • Noémie Kocher (L’avocat)

LA BANDE-ANNONCE

INTERVIEW DE BARBARA ABEL

Barbara Abel, comment est né le projet de l’adaptation en film ?

Serge Meynard (le réalisateur) avait flashé sur mon premier bouquin, L’instinct Maternel, qu’il voulait adapter au cinéma. Mais bon, dans ce genre de projet, beaucoup d’appelés et peu d’élus, Sandrine Bonnaire était pressentie pour le rôle, mais ça ne s’est jamais fait. Puis, un matin, il m’appelle, me disant qu’il avait un projet pour un téléfilm et qu’il voulait adapter « Un bel âge pour mourir »… Il avait déjà un producteur, Mascaret film, et il s’est tout de suite mis à l’adaptation. Ca a été très vite puisque, quelques mois plus tard, le tournage commençait. Une belle aventure !

Y-a-t-il des différences entre le film et le roman ?

Oui, bien sûr, c’est presque inévitable. Il était important que Serge s’approprie l’histoire : moi je l’avais écrite pour qu’elle soit lue, il la réalisait pour qu’elle soit vue… Il a ajouté le personnage du flic, interprété par Malik Zidi, qui n’existe pas dans le roman. Mais il a été tout de même très fidèle, à tel point que j’ai retrouvé certaines scènes presque exactement comme je les avais imaginées lors de la rédaction du roman (entre autre la scène de la vente aux enchères, c’en était troublant et ça m’a beaucoup émue). J’aime beaucoup le film. D’ailleurs, j’aime beaucoup l’univers de Serge.

Avez-vous déjà imaginé l’adaptation au théâtre de cette oeuvre ?

Non, jamais… Ca pourrait se faire, avec beaucoup d’imagination et d’inventivité… Si ça tente quelqu’un.

(Sources : France 2, Barbara Abel, telepremiere.fr)

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.