Yvan ROBIN : Travailler tue !

0
339
Flag-FRANCE
Yvan ROBIN - Travailler tue
-
  • Éditions Lajouanie en octobre 2015
  • Pages : 240
  • ISBN : 9782370470638
  • Prix : 18,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Hubert Garden est chargé de faire respecter les consignes et procédures de sécurité dans une société de travaux public. Son quotidien : s’assurer que les ouvriers portent les tenues adéquates, que les chefs de chantiers n’embauchent pas en douce des clandestins, que les conducteurs d’engins emploient les bon matériels au bon moment… Un job largement dans les cordes de cet ingénieur surmené, à la vie privée chaotique et morose. Sauf que les accidents se succèdent sans qu’il y puisse grand-chose.

Est-ce sa faute si un grutier utilise une sangle hors norme qui en rompant sous la charge écrase un ouvrier ? Est-il responsable de l’éclatement d’un pneu, fatal au chauffeur d’un trente huit tonnes ? Oui, décrète injustement son supérieur, qui le punit d’une mutation infamante. Hubert va se retrouver technicien, confiné au siège. Adieu le poste de cadre et le salaire qui lui permet de faire construire son home sweet home.

Et le dévoué mais bientôt ex-responsable de la sécurité d’entamer une singulière croisade visant à faire couler cette boîte ingrate.

L’AVIS DE STANISLAS PETROSKY

Pour les grosses entreprises de BTP, la sécurité au travail, c’est primordial. Un accident dans une société de travaux publics, c’est un chantier qui peut être arrêté du jour au lendemain. Des hommes au chômage technique, de l’argent de perdu, beaucoup d’argent, trop d’argent.

Afin d’être optimum dans la sécurité de son au travail la V2V emploi Hubert Garden, il est le monsieur sécurité, celui qui veille, qui surveille, qui traque le manque de protection, qui rappelle à l’ordre, inspecte par surprise, rédige des audits, bref le chieur…

Seulement, malgré cela des accidents surviennent de temps à autres, ce qui a tendance à irriter la direction de la V2V, qui du coup décide de rétrograder Hubert. Hubert qui a tout donné depuis des années pour cette boite.

Comment ?
C’est chiant ?  C’est juste la vie ? Dans ta boite c’est pareil, si tu n’atteins pas tes objectif, tu n’as pas ta prime, tu descends d’échelons ?

Oui, je veux bien, sauf que là, Hubert il n’est pas d’accord, mais vraiment pas, et vu que le gars n’est pas encarté dans un syndicat, alors que plutôt que d’aller aux prud’hommes, il va faire sa vendetta.

J’espère pour toi que tu ne travailles pas à la 2V2, au cas où, vérifie bien d’avoir mis ta ceinture, ton casque, chaussé tes pompes de sécu et d’avoir enfilé tes gants.

Depuis des lustres on utilise son savoir faire pour lutter contre l’accidentologie au travail, sa hiérarchie pense qu’il ne fait pas bien son boulot ? Qu’Hubert ne se donne pas encore assez ? Qu’il ne sacrifie pas assez sa vie privée ?

Et bien il va prouver le contraire, non pas en faisant du zèle, mais en leur pourrissant la vie. Jusqu’au-boutiste il va prouver que son poste n’est pas inutile, puisqu’il va devenir l’agent causal de tous les accidents. Le vecteur accidentogène.

Hubert ventile, disperse façon puzzle au milieu des autoroutes, des barrages et même les employés de bureau ne seront à l’abris de sa vindicte.

Le départ du livre commence sur une scène horrible de déshumanisation, du pouvoir du pognon, car la seule question qui nous viens à l’esprit lors de la lecture, c’est : Et si c’était possible ?

Yvan ROBIN à trente piges, est un jeune auteur appelé à un grand avenir, un type qui marche dans des chemins tracés par Daeninckx, Pouy, Jonquet…

Un cynisme magnifique, la chute d’un homme qui entraine dans sa précipitation des ouvriers, des collègues qui n’ont rien demandé à personne. Hubert va se révéler d’un machiavélisme de haut niveau, bloquer un service, stopper un chantier de plusieurs millions, faire s’écrouler une entreprise de BTP, lui prouver qu’elle a beau être un colosse financier, ses pieds demeureront d’argile.

Un ouvrage sur fond d’humour noir qui pose la question de l’humain, qu’est-ce le plus important qu’un ouvrier soit mutilé, tué ou que le chantier soit arrêté ?

Quand on arrive à certains chiffres, les zéros font oublier l’éthique…

Une fois de plus Lajouanie fait mouche dans son choix éditorial, une belle pépite à ranger entre Poubelle Girls de Desaubry et Rascasse et bouillabaisse de Del Pappas

Un coup de cœur.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Auteur de romans. Né en Arménie, Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Les articles sur Stanislas PETROSKY présent sur Zonelivre ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.