Valérie VALEIX : Crime et abeille – 06 – Mort d’une bougie

0
63
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Suivie du fidèle Lebel, Audrey se rend à Paris, missionnée par le magazine L’Abeille de France pour un reportage sur la prestigieuse institution Cire Marie. Ils posent leurs bagages dans une chambre d’hôtes du quartier de Saint-Germain-des-Prés, où est installée la célèbre boutique de bougies parfumées.

Tandis qu’Audrey part à la rencontre de Serge Gagnon, le patron de la maison, elle fait la connaissance d’une ancienne commissaire de police, Danielle Thiéry. Celle-ci est présente lorsque Audrey découvre le directeur dans son bureau, étouffé à l’aide d’un sac en papier de la marque.

Le lendemain, un jeune travesti brésilien est retrouvé congelé au domicile normand de Gagnon. Si les deux hommes se connaissaient, aucun lien ne peut être établi entre les meurtres.

C’est sans compter sur la perspicacité des deux femmes, Audrey et Danielle, nommées par le procureur pour seconder dans cette enquête le commandant Ségur des Sections de Recherches de Gendarmerie…

Origine France
Éditions Palémon
Date 22 juin 2020
Pages 336
ISBN 9782372605816
Prix 10,00 €

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Après avoir s’être consacrée l’espace d’un premier tome relatant les aventures d’un ancien officier de l’armée napoléonienne (« Les diamants de Waterloo », dont vous pouvez retrouver l’avis de lecture sur ce site), Valérie Valeix, apicultrice professionnelle et auteure de 7 romans policiers, tous publiés aux éditions Palémon, nous revient avec le même brio et la même audace habituelle avec Audrey, son héroïne récurrente, elle aussi apicultrice de métier.

Avec son ami et confident, Francis Lebel, ancien adjudant-chef à la retraite mais toujours vivace, Audrey part vers la capitale pour un reportage à réaliser sur une prestigieuse boutique de bougies parfumées. Le jour de la rencontre avec le directeur de cette entreprise renommée, notre pétillante apicultrice, se retrouve bien malgré elle, confrontée à la découverte macabre du corps de celui-ci. Venant de faire connaissance avec une ancienne commissaire de police, reconvertie en auteure de romans policiers, Audrey va devoir, une fois de plus, sortir de son sac à main, sa carte d’auxiliaire de justice pour assister le commandant de gendarmerie (qui porte le délicat nom de famille de l’auteure des « Malheurs de Sophie »), aidée également par l’ancienne commissaire.

Une enquête menée tambour battant, encore plus rythmée qu’à l’accoutumée, dans les rues et ruelles parisiennes, passant d’un établissement à l’autre, dans des endroits que notre chère Audrey n’a pas l’habitude de fréquenter, la ville de Paris n’étant pas sa destination favorite. De rebondissements en rebondissements, d’aveux en aveux obtenus dans de nombreux interrogatoires avec une pléthore de témoins et de suspects, notre jeune apicultrice ne va sortir de indemne de cette difficile enquête. Des dialogues percutants, des situations rocambolesques, avec des personnages et en première ligne, cette ancienne commissaire de police, qui vont assister de belle façon notre jeune auxiliaire de justice pour résoudre cette pénible affaire criminelle.

Et quand tout est fini, que l’enquête est enfin résolue, il faut rentrer à la maison et c’est alors que… Chut ! Je ne peux rien vous dire. Pour le savoir, et que vous soyez déjà (ou pas) lectrice ou lecteur des romans policiers de cette écrivaine confirmée, plongez sans attendre dans ce 6e tome des aventures policières de cette chère Audrey, qui reviendra… en Bretagne paraît-il.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.