Tag : Niko TACKIAN

Niko TACKIAN : Avalanche hôtel

Et si ce que vous pensiez vivre n’était en fait qu’un rêve ? Jusqu’où rêve et réalité peuvent ils se confondre ?

Niko TACKIAN : Respire

Chaque page devient poisseuse à mesure que Yohan frôle le sable blanc. Tackian sème des petits détails qui une fois assemblés se révèlent.

Niko TACKIAN : Solitudes

Une tempête de neige s’abat sur le Vercors, des traces mènent Élie jusqu’à « l’arbre taillé », une femme nue est pendue à ses branches...

Niko TACKIAN : Toxique

Ils aiment entrer dans votre vie, certains aiment exercer leur pouvoir sur vous. Certains aiment vous séduire pour vous détruire. Ce sont les toxiques.

Niko TACKIAN : Celle qui pleurait sous l’eau

Avec Celle qui pleurait sous l'eau, Niko Tackian fait évoluer son personnage : encore plus humain, plus attachant, comme un parallèle avec l’émergence d’une nouvelle dimension chez Tackian.

Collectif : Phobia

Les 14 auteurs de polar impliqués dans ce projet ont tous des parcours différents mais ont un point commun : se rassembler pour donner naissance à Phobia.

Niko TACKIAN : Fantazmë

Vengeance, justice, résilience, trois thèmes qui donnent de l’âme et du sens à ce nouveau polar très réussi de Niko Tackian

Niko TACKIAN : Quelque part avant l’enfer

un livre terriblement addictif, grâce aux chapitres courts, un côté très « visuel » et entraîne le lecteur dans une spirale d’angoisse

News

Dodo, chronique d’une maison close – Intégrale

Dodo, c’est Julie, une jeune fille qui après avoir grandi dans la campagne normande, part vivre avec sa mère à Paris… dans la maison close où bosse maman.

Marc MICHEL-AMADRY : Deux zèbres sur la 30e rue

Deux zèbres sur la 30e rue, un roman optimiste et un message de paix. C’est parfois drôle, souvent poétique et pas mal utopiste.

Oscar LALO : Les contes défaits

Les contes défaits, d'Oscar Lalo, est une lecture que l’on ne pas oublier, qui vous marque la mémoire au fer rouge.

Richard MALKA : Le droit d’emmerder Dieu

Une écriture magnifique sur la liberté de penser et d’être, comprendre que la vie est ce qu’il a de plus beau, de plus important.

Eric Warnauts et Guy Raives : Congo Blanc

Le passé colonial de la Belgique dans une bande dessinée pour adultes, sous la forme d’un récit envoûtant et largement documenté, enfin en intégrale !