Stephenie MEYER : La chimiste

0
225
Etats-unis

INFOS ÉDITEUR

stephenie meyer-la-chimiste
La chimiste

Parution aux éditions JC Lattès en novembre 2016

Parution aux éditions Livre de Poche le 28 mars 2018

Traduit par Dominique Defert

Elle était l’un des secrets les mieux gardés  — et des plus obscurs — d’une agence américaine qui ne portait même pas de nom. Son expertise était exceptionnelle et unique. Et puis, du jour au lendemain, il faut l’éliminer au plus vite…

Après quelques années de clandestinité, son ancien responsable lui propose d’effacer la cible dessinée sur son dos. Dernière mission… ou dernière trahison ?

Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser ses certitudes. Comment survivre à une traque impitoyable quand on n’est plus seule ?

Dans ce roman palpitant et original, Stephenie Meyer a imaginé une nouvelle héroïne aussi émouvante que fascinante. Avec La Chimiste, elle révèle encore une fois tout son talent qui la place parmi les auteurs les plus reconnus au monde.

(Source : JC Lattès – Pages : 600 – ISBN : 9782709659307 – Prix : 22,00 €)

L’AVIS DE LEA D.

Merci à JC Lattès !

Alex, surnommée « La Chimiste » ou « Belladone » est une chimiste hors pair. Elle travaillait pour une des agences les plus secrètes du gouvernement américain. Jusqu’au jour où ses supérieurs, craignant qu’elle ne détienne trop d’informations sensibles, décident de la tuer, elle et son mentor. La jeune femme va réussir à s’échapper et à vivre sous le radar pendant quelques années. Mais fuir et se cacher n’est pas une vie, alors quand elle reçoit un email de son ancien responsable, elle ne va pas hésiter longtemps avant d’accepter la mission. Une mission, la dernière, qui va pouvoir effacer la cible de son dos. Mais évidemment, l’homme qu’elle devait interroger va se révéler avoir une histoire beaucoup plus complexe qu’elle ne le pensait. Ce qui devait être une mission de routine se transforme en un défi, le plus éprouvant qu’elle ait eu à relever !

Je dois avouer que j’étais très curieuse de découvrir La Chimiste, et je n’ai pas hésité à seule seconde avant de le commencer. Stephenie Meyer est connue mondialement pour sa série Twilight, qui a beaucoup fait parler, que ce soit en « bien » ou en « mal ». J’ai lu les quatre tomes pour ma part, et sans avoir détesté, j’avoue en conserver assez peu de souvenirs… Par contre, j’avais été très agréablement surprise par Les Âmes Vagabondes, qui s’était révélé un vrai coup de cœur. J’avais trouvé l’histoire plus complexe, plus fouillée, beaucoup mieux écrite. Alors, je ne pouvais qu’espérer que Stephenie Meyer continue sur cette lancée avec La Chimiste ! (Même si j’espère toujours voir arriver un jour une suite à Les Âmes Vagabondes !)

Donc, La Chimiste, bonne ou mauvaise lecture ? Eh bien… Je dois avouer que j’ai passé un très bon moment, il ne manquait que quelques petits détails pour que ce soit un coup de cœur ! L’écriture de Stephenie Meyer s’est vraiment amélioré depuis Twilight à mes yeux, tout en conservant le côté addictif et page-turner. Après avoir signé des histoires résolument tourné vers le fantastique, ce nouveau titre nous entraine dans le thriller, style Jason Bourne. Espionnage, course contre la montre, rythme haletant… Rien n’est épargné au lecteur ! L’intrigue n’est pas spécialement innovante : on a la jeune femme qui en sait trop et doit déjouer les complots qui se tissent autour d’elle ; l’homme qui se retrouve entrainer dans l’histoire à cause de ses relations ; et celui qui connait ce milieu sur le bout des doigts et est préparé à presque n’importe quelle situation. Mais malgré ce côté « classique », je dois avouer que ça marche plutôt bien, grâce à un rythme efficace, une histoire bien préparée et surtout un trio de personnages attachants.

Alex a toujours vécu pour son travail : elle est très intelligente, un véritable atout pour son travail, peut-être même trop, ce qui finit par se retourner contre elle. Elle n’utilise pas de moyens de torture classique pour faire parler les terroristes et autres criminels, mais tout un arsenal de produits chimiques. Je vous conseille de vous méfier avant de vous frotter à elle ! Paranoïaque, bien préparée, elle a su se fondre dans la nature et sait ne pas se faire repérer. C’est pourquoi lorsqu’elle rencontre Daniel, elle ne s’attendait pas à s’attacher autant à lui. Gentil, plutôt séduisant, professeur apprécié de ses élèves, il va se retrouver catapulter dans ce monde impitoyable sans prévenir. N’y connaissant absolument rien, il va devoir se retrouver à suivre le mouvement, faisant régulièrement des boulettes. Entre la paranoïa d’Alex et l’ignorance de Daniel, j’avoue que j’ai eu quelques éclats de rire, tant ils sont à l’opposé l’un de l’autre ! Le troisième protagoniste est Kevin, un Mr Muscle assez grossier, mais qui connait parfaitement ce milieu, est presque aussi parano qu’Alex, bien préparé à toutes sortes de situations… Et surtout, il n’apprécie pas particulièrement la jeune femme, à la fois à cause de la réputation de Belladone mais aussi à cause du mauvais départ qu’ils ont pris. Ces deux-là vont devoir collaborer bon gré mal gré, donnant lieu à une situation explosive, pas dénuée de piquants et de joutes verbales très amusantes ! Si ces trois personnages paraissent parfois légèrement stéréotypés et clichés, je trouve que ce défaut s’estompe peu à peu au cours de la lecture, qui devient plus nuancée à mesure qu’avance l’histoire.

Stephenie Meyer nous écrit aussi une romance (évidemment, j’aurais envie de dire), mais heureusement cela ne prend pas non plus le pas sur l’histoire policière en elle-même. Heureusement, car c’est surtout ce que j’attendais de La Chimiste ! Stephenie Meyer a prouvé que le fantastique et la romance était quelque chose qu’elle maitrisait plutôt bien (spécialement avec Les Âmes Vagabondes) mais elle montre ici qu’elle est parfaitement capable d’évoluer et d’écrire un bon roman policier : complot, espionnage, survie, on est servi. Je tiens à souligner également que je veux absolument avoir un jour une meute de chiens comme Stephenie Meyer les décrit ici !

La Chimiste se révèle être une très bonne surprise, avec une histoire qui tient bien la route du début à la fin, et même s’il y a quelques facilités au niveau des personnages, cela n’enlève en rien le plaisir qu’on a à les côtoyer. Peut-être pas aussi bon que Les Âmes Vagabondes, mais une excellente lecture malgré tout.

Stephenie Meyer a prouvé qu’elle savait se renouveler et s’améliorait : on est loin de ses débuts dans Twilight ! La Chimiste est un livre que je recommande, une excellente surprise.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.