Sandrine ROY : Lynwood Miller – Tome 2 – Pas de printemps pour Éli

0
252
France
Sandrine ROY - Lynwood Miller - 02 - Pas de printemps pour Eli
Lynwood Miller T2-Pas de Printemps pour Eli
  • Éditions Lajouanie le 15 septembre 2019
  • Pages : 256
  • ISBN : 9782370470379
  • Prix : 18,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Lynwood Miller, le retour !

Le beau mais ténébreux ex-GI coule le parfait amour avec la jeune, belle mais très curieuse Éli. Tous deux profitent béatement des douceurs de l’été pyrénéen lorsqu’un coup de téléphone vient rompre cette quiétude : le père de Lynwood est décédé. L’ancien membre des forces spéciales américaines va devoir retourner au Texas pour l’enterrement. Il va lui falloir aussi révéler à ce qui reste de sa famillle qu’il n’est pas mort depuis vingt ans ! Sa fiancée est, bien sûr, du voyage. Tout juste arrivé dans le ranch familial pour les obsèques, le couple découvre que des truands font pression sur James, le frère de Lynwood, qui doit juger – et condamner ? – un redoutable trafiquant…

Drogue, assassinat, enlèvement, poursuites, massacre, rien ne manque à cette nouvelle aventure de Lynwood Miller au pays des cow-boys et… du gaz de schiste. Il faudra toute la détermination et les compétences particulières de l’ancien soldat et les pouvoirs quelque peu stupéfiants d’Éli pour sauver leurs proches des agissements de la pègre.

Suspense, amour, rebondissements et pouvoirs extraordinaires garantis.

L’AVIS DE YANNICK P.

Pour ce second roman Sandrine Roy transpose le couple dans un nouveau pays. Celui d’où vient Lynwood au temps où il s’appelait encore John.

Alors qu’une nouvelle vie s’ouvre à eux, l’été pyrénéen prend fin brutalement pour Eli et Lynwood Miller. Tandis qu’Eli se bat avec sa maladie, le père de Lynwood décède. Il doit retourner dans son Texas natal pour l’enterrement. Surtout, Lynwood va devoir révéler à son frère, devenu juge, qu’il n’est pas mort vingt ans auparavant. Eli l’accompagne bien entendu. A peine arrivé, elle noue une relation particulière avec Meriwether  le  fils de James, autiste. Quand ce dernier  est enlevé pour faire pression contre son père qui doit juger un redoutable trafiquant, Pas de printemps pour Eli, s’ouvre sur une nouvelle aventure car nos deux comparses vont devoir faire preuve de toutes leurs capacités pour s’en sortir et se retrouver.

S’il y a encore une dose de surnaturel, c’est plus que jamais, autour de la relation entre les deux amants que se construit ce roman. Leur amour, leur besoin l’un de l’autre, le fait que l’un sans l’autre est inimaginable. Ils en sont la colonne vertébrale. Leur relation est plus dense. Car c’est un policier mais pas que…

Une nouvelle fois, la lecture est addictive. Le lecteur que je suis, a avalé Pas de printemps pour Eli avec une gourmandise rare. On le commence et hop, on lève la tête, le temps a passé. On en redemande.

C’est imaginatif, vivant, avec une bonne dose d’action sans avoir besoin d’une description gore-globuleuse-avec-des-morceaux-de-chair-partout (comme pour de trop nombreux thriller à la mode). Le suspense est moins présent que dans le 1er tome (exit la surprise pour ce qui est de la personnalité et des capacités d’Elizabeth) mais le style gagne en vivacité dans une écriture toujours aussi simple (c’est un compliment) et frétillante. Enlèvement, poursuites, FBI, mafieux et bien d’autres friandises se dévoilent au long des chapitres au gré d’une galerie astucieuse de personnages.

J’ai écrit, il y a quelques semaines, qu’elle en avait sous le pied. Preuve en est dans ce tome 2. C’est toujours aussi léger et plaisant. Sandrine Roy a su ne pas s’enfermer dans la facilité. Elle ne se répète pas et ouvre des nouvelles perspectives à ses personnages. C’est un véritable plaisir que de suivre une auteure, de la lire, la voir évoluer et maitriser de son œuvre. Bon mauvaise nouvelle, va falloir songer à un 3ème opus.

L’AVIS DE CLÉMENCE

Ayant littéralement adoré le premier tome, c’est avec un immense plaisir que j’ai découvert ce second opus.

J’ai retrouvé Lynwood, mon personnage fétiche, en couple avec Éli. Amoureux transis, ils tentent de profiter de ce bonheur que la vie leur réserve dans les Pyrénées.
Mais c’était sans compter sur l’annonce d’une nouvelle devant les emmener tout droit direction la terre natale de Lynwood, le Texas. Comment Éli va-t-elle affronter ce voyage ?

Mon petit cœur de beurre vous dira que la romance a fait son effet. Alors oui j’aime le suspens, les rebondissements, l’action donc vous vous dites comment a t’elle pu lire ça ?
Tout simplement parce que les éditions Lajouanie tiennent leurs promesses et que ce roman policier est certes un policier mais pas que ….

Encore une fois, l’auteure distille un soupçon de surnaturel, de l’intrigue , du policier et de la romance. Comment fait elle ça ? Je n’ai aucune idée des proportions de ce savant mélange mais je me régale et j’en redemande !

L’amour est il plus fort que tout ?
La force de l’amour qui unit notre couple est ici la base de ce roman, cet amour qui leur ferait repousser toutes les barrières et affronter leurs pires angoisses.

L’auteure a mis un point d’honneur à toucher ma corde sensible. Elle a abordé des thèmes durs comme la difficulté de compréhension et de reconnaissance de l’autisme.

Je ne peux vous dire qu’une chose. Sandrine Roy a de l’or dans sa plume. Elle seule sait faire sortir mon côté guimauve alors que je lis du policier.

C’est addictif, original, frais.
Sandrine ne cherche pas de complication dans son écriture. Elle va droit au but et ne met pas de côté les émotions.

Romance, surnaturel, action font de ce roman un roman policier mais pas que…

Je remercie les éditions Lajouanie et Caroline Lainé de leur confiance .

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.