Robert HARRIS : Fatherland

0
330
Royaume-uni

Un superbe thriller uchronique sur fond historique, de Robert Harris, est à découvrir absolument.

Robert HARRIS - Fatherland
-
  • Éditions Stock en juin 1993
  • Editions Pocket en mars 1996
  • Editions dans la collection Pocket Jeunesse en avril 2003 (plus commercialisé)
  • Traduit par
  • Pages : 448
  • ISBN : 9782266071178
  • Prix : 6,95 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Berlin, 1964. Depuis que les forces de l’Axe ont gagné la guerre en 1944, la paix nazie règne sur l’Europe. Seule l’Amérique a refusé jusqu’ici le joug. Mais dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure une alliance avec le Reich. Ce sera la fin du monde libre.

Deux meurtres étranges viennent perturber les préparatifs. Les victimes sont d’anciens S.S. de haut rang jouissant d’une paisible retraite. Chargé de l’affaire, l’inspecteur March s’interroge.

S’agit-il d’un règlement de compte entre dignitaires ?

Mais, s’il s’agit d’affaires criminelles, pourquoi la Gestapo s’intéresse-t-elle à l’enquête ? Quelle est cette vérité indicible qui tue tous ceux qui la détiennent et semble menacer les fondations mêmes du régime ?

Le mystère s’épaissit et, dans Berlin pavoisée, les bourreaux guettent, prêts à tout pour étouffer dans la nuit et le brouillard les dernières lueurs de la liberté.

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un roman choc et inoubliable basé sur des faits réels !

Et si les Etats-Unis étaient restés neutre pendant la seconde guerre mondiale et que l’Allemagne avait gagné.

Berlin, 1964. On retrouve un corps mutilé au bord d’un lac, l’inspecteur March mène l’enquête mais sans raison apparente l’affaire va lui être retirée. Les questions s’accumulent dans son esprit : est-ce l’Etat qui veut cacher certaines infos, pourquoi personne ne lui répond quand il s’interroge quand il parle des juifs qui seraient partis à l’Est…

Son ex-femme et son fils sont des fervents admirateurs du Reich.

Le texte est vraiment troublant. On sent tous les doutes qui envahissent le personnage malgré le danger que représente le fait de remettre en question l’ordre établi. Pas facile d’agir quand même votre propre fils est en adoration totale vis-à-vis du Führer et qu’il pourrait vous dénoncer.

Fatherland est un superbe thriller uchronique sur fond historique, de Robert Harris, est à découvrir absolument. Un de mes livres cultes.

STANISLAS PETROSKY

J’aime beaucoup l’Histoire, plus particulièrement à partir de la Seconde Guerre Mondiale.

Ce roman est une uchronie qui part sur la même base que Le Maître du Haut Château de Philip K. Dick. Les « vainqueurs » du conflit sont les nazis…

Si dans l’œuvre de K. Dick c’est une résistance américaine et une guerre sous-jacente entre les Allemands et les Japonais qui sont les thèmes, Harris, lui, consacre son intrigue autour de la Gestapo qui n’a qu’un but : cacher les horreurs commises par le régime du Führer.

Kennedy se rend à Berlin en 1964 pour rencontrer Hitler, l’Allemagne tout entière se prépare à cet évènement, il faut montrer sa supériorité : des édifices plus grands que ceux des autres pays, la soumission complète d’un peuple, des fêtes plus fastueuses que nulle part ailleurs.

Un grain de sable vient mettre à mal cette mécanique : l’inspecteur March…

Un officier de la police criminelle qui enquête sur un suicide, il fouine, investigue, pourtant l’affaire lui a été retiré, c’est la Gestapo qui a pris la relève, ce n’est pas connaître March, un flic en dehors des clous qui ne porte pas le régime nazi dans son cœur.

Un roman très intéressant, ou fiction rencontre la réalité, qui prête à réfléchir, en effet que serait devenu le monde si Hitler avait « gagné » ?

Une lecture qui change du polar classique, captivante, qui à chaque page, réinvente le passé.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.