Richard ZIMLER : Le dernier kabbaliste de Lisbonne

0
557
Flag-ETATS-UNIS

INFOS ÉDITEUR

le-dernier-kabbaliste-de-lisbonne-richard zimler

Parution aux éditions Le Cherche Midi en mars 2005

Parution aux éditions Pocket en avril 2007

Traduit par Erika Abrams

Dans ce thriller érudit, qui connaît un triomphe international, Richard Zimler tisse une toile machiavélique à travers les aléas de l’histoire et les secrets des textes religieux. Le Dernier Kabbaliste de Lisbonne s’ouvre en avril 1506. En pleine Inquisition, les membres de la communauté juive de Lisbonne sont contraints à se convertir au catholicisme, ceux qui résistent sont exterminés. La terreur est partout. Au cœur des massacres, on retrouve dans une salle de prière clandestine les corps nus d’Abraham Zarko, le grand kabbaliste de Lisbonne, et d’une jeune inconnue. Ils ont eu la gorge tranchée, suivant les rites du chohet, boucher qui respecte la tradition cacher. S’ensuit une passionnante enquête menée par Bérékhia, le neveu de Zarko. Celle-ci le conduit au sein d’un mystérieux groupe de mystiques auquel appartenait son oncle, le cercle des moissonneurs. Le grand kabbaliste avait-il mis au jour un complot ? Et si les clés de l’énigme résidaient dans la précieuse Haggadah. livre saint sur lequel travaillait Zarko au moment de sa mort, et qui a disparu ?

Dans la lignée de Iain Pears et d’Arturo Pérez-Reverte. Richard Zimler assemble avec une habilité confondante les pièces de ce puzzle policier, construit autour d’un fait historique et religieux terrifiant.  » Je défie quiconque de lâcher ce livre avant la fin.  » Nicolas Shakespeare  » J’ai adoré Le Dernier Kabbaliste de Lisbonne.  » John Le Carré  » Un Umberto Eco américain.  » Francis King.

(Source : Pocket – Pages : 449 – ISBN : 978-2266163392 – Prix : 7,70 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Un thriller historique à la fois érudit et passionnant !

Lisbonne, avril 1506, alors que dans les rues les juifs sont massacrés, on retrouve les corps nus d’une femme inconnue et d’un grand kabbaliste dans une pièce fermée de l’intérieur.

Le lecteur a l’impression de vivre un « rêve » (ou plutôt un « cauchemar ») et de survoler toute l’action . Une sorte de fuite éperdue et on ne peux s’empêcher de se demander comme le personnage principal si on sera en vie à la fin . Une véritable fusion s’est créé au fil des pages !

La période de l’Inquisition est décrite avec force et émotion . Les tensions entre les différentes communautés religieuses sont très actuelles mais au-delà il y a des très belles scènes de solidarité . Un roman qui fait vraiment réfléchir.

Advertisement
Co-fondatrice de Zonelivre.fr. Sophie PEUGNEZ est libraire et modératrice professionnelle de rencontres littéraires. Elle a été chroniqueuse littéraire pour le journal "Coté Caen" et pour la radio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.