Pierre GAULON : Noir Ego

0
141
Flag-FRANCE

INFOS ÉDITEUR

noir-ego-gaulon

Parution aux éditions City en mars 2014

Au milieu de l’été, sur une aire d’autoroute, un homme disparaît. Il s’est littéralement volatilisé lors d’une simple halte en famille. Sa femme et ses deux enfants le recherchent désespérément avec l’aide d’un policier à la retraite rencontré par hasard.

Philippe a-t-il décidé d’abandonner sa femme et ses enfants ?

Ou alors est-il la proie de cet assassin en cavale qui sévit dans la région ?

Quelles autres hypothèses pourraient expliquer cette incroyable disparition ?

Bloquée sur l’aire d’autoroute à cause d’une violente tempête, face à l’incompréhension, une famille vole en éclats. Elle va de découvertes en découvertes et comprend bientôt que chaque homme possède une face cachée et des secrets inavouables…

(Source : City – Pages : 304 – ISBN : 9782824604169 – Prix : 17,50 €)

L’AVIS DE LOLEY

J’ai d’abord commencé par lire « La mort en rouge », premier livre de Pierre Gaulon, j’aime jauger l’évolution de l’écriture d’un auteur, je lui ai d’ailleurs donné un excellent avis. Avec Noir Ego je me suis dit mais que se passe-t-il ? L’auteur joue autant avec les mots qu’avec son lecteur, c’est une sensation agréable on sent de suite que l’auteur a assuré ses appuis avec une maîtrise redoutable. La découpe des chapitres a une importance fondamentale dans ce livre, elle est originale et change vraiment d’une construction classique, c’est un point que j’ai particulièrement apprécié. Les retours en arrière sont fréquents et se conjuguent parfaitement avec les moments présents, ils nous permettent progressivement d’évoluer dans la vie familiale des personnages et de peut-être comprendre ce qu’il se trame. L’écriture est fluide, les lignes se laissent faire, on les sent dociles et la lecture en avance d’autant plus vite, de toute façon on est obligé de tourner les pages pour démêler l’intrigue et savoir …

Imaginez une seconde ce qu’a du ressentir Aline quand elle s’est rendue compte de la disparition de son mari, sur une aire d’autoroute, en chemin pour les vacances. Imaginez la panique et la détresse d’une femme seule avec ses deux enfants au milieu de nulle part. Qu’est-il arrivé à Philippe, le chef de famille ? Drame ou abandon ? Je dois avouer que j’ai été prise d’un doute au cours de ma lecture, un doute horrible qui s’est insinué en moi tout doucement, j’ai prié très fort pour me tromper car il est évident que l’issue en était dramatique.

J’en suis arrivée à me poser des questions sur le couple, sur la famille en général, Aline et Philippe ressemblent à bien des français, des responsabilités, le quotidien à gérer et les soucis qui vont avec, pourtant on découvre qu’ils cachent quelque chose de lourd, ancré en eux. C’est un sujet sérieux et dur sous fond de psychologie qui est soulevé, on parle de souffrance, de vies éprouvées, de traumatisme lié à l’enfance.

Parlons de la fin du livre car c’est un sacré morceau, elle est magistrale, je suis passée par toutes les hypothèses inimaginables, j’ai passé en revu tous les cas de figures et il se trouve que j’ai cherché partout sauf au bon endroit. Face à l’inéluctable j’ai beaucoup réfléchi, l’auteur nous malmène (et on adore ça bien sûr) j’ai posé de nombreux « et si … », si les choses s’étaient passées autrement, et si les personnages avaient fait des choix différents cela aurait-il influencé ou changé leur destin ?

J’ai été particulièrement touchée par la mention faîtes aux Readers (le groupe Read, composé de lecteurs et d’auteurs déjantés réunis par la même passion) dans les remerciements de Noir Ego, encore un auteur français talentueux qui aime ses lecteurs et qui le leur montre. Je remercie City Editions et Pierre Gaulon pour sa disponibilité et sa simplicité. On aime !


L’AVIS DE BRUNO CHANSON

Quand je lis et adore le premier roman d’un auteur, je ressens toujours une sorte d’angoisse avant de découvrir le deuxième ouvrage et Noir Ego n’a pas fait exception à la règle. Mais la plume et le talent de Pierre Gaulon m’ont tout de suite mis à l’aise.

Dès le départ, on se retrouve dans un huis-clos oppressant. Quatre personnages entrent en scène: un couple déchiré par l’adultère, essayant de recoller les morceaux et leurs deux enfants. Ils s’arrêtent sur une aire d’autoroute, pour faire un séjour au petit coin. C’est à ce moment que le mari disparait. Sa femme part à sa recherche et croise le chemin de Bill, un jeune homme autiste, qui s’amuse à compter les gens qui entrent et qui sortent des toilettes. Dès qu’elle lui demande s’il a vu son mari, il lui répète sans cesse: il a disparu !!!!!

Entre-temps, Un meurtrier est en cavale et une tempête vient s’incruster au beau milieu de cette étrange histoire. qu’est-il arrivé au mari ? Aline, sa femme se retrouve coincée avec ses deux enfants dans leur voiture en attendant que la tempête veuille bien s’arrêter. Une fois le décor planté, on ne décolle plus de ce suspense psychologique implacable concocté par l’auteur. on est scotché jusqu’à la dernière ligne de ce sublime thriller.

Pierre Gaulon m’avait émerveillé avec La mort en rouge, il m’a totalement ravi avec Noir ego. Une écriture très fluide qui fait que ce roman se lit très vite.

Un récit ponctué par de multiples flashback qui sont savamment distillé sans rendre le récit confus. un exercice assez difficile ou d’ordinaire bien des auteurs se sont plantés. Pierre s’en sort avec brio et avec une grande classe digne des meilleurs auteurs américains. Je suis persuadé que Pierre Gaulon en a encore sous le capot. vivement son prochain opus. En attendant, je vous recommande vivement ses deux premiers bébés : La mort en rouge et Noir ego.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.