Maxime CHATTAM et Michel MONTHEILLET : Trilogie du Mal en BD – Tome 2 – Écrit sur les portes de l’enfer

1
233
France

Aux amateurs de frissons et de BD, je conseille vivement cette expérience.

INFOS ÉDITEUR

Maxime CHATTAM et Michel MONTHEILLET - 2 - Ecrit sur les portes de enfer
La trilogie du mal, Tome 2 : Ecrit sur les portes de l'enfer

Parution aux éditions Jungle en octobre 2013

Une année a passé mais l’affaire du bourreau de Portland pèse encore sur ceux qui ont survécu. Joshua Brolin est hanté par ce meurtrier et ce qu’il l’a obligé à faire et ce ne sont pas les harcèlements de la presse qui vont l’aider à passer à autre chose… D’autant plus qu’une chose étrange s’est produite. Il se retrouve affecté à une enquête sur un meurtre dont le modus operandi est le même que celui du bourreau. Ce peut-il que l’assassin ne soit pas mort ? Pourtant, Brolin est persuadé de l’avoir tué de ses mains…

(Source : Jungle – Pages : 48 – ISBN : 9782822200035 – Prix : 12,95 €)

L’AVIS DE SAMUEL DELAGE

Le frisson illustré par la griffe de Michel Montheillet saura parcourir l’épiderme des BDvore les plus curieux !

L’audacieux projet d’adapter en version illustrée le premier volet de la Trilogie du Mal de Maxime CHATTAM n’a pas freiné l’ardeur de Michel Montheillet. Y aurait-il chez lui un brin de Joshua Brolin ?

Les contraintes étaient fortes. Comment restituer en trois tomes illustrés d’une cinquantaine de planches ce que 500 pages d’un roman sont capables de produire sous la plume d’un confrère rompu mieux que quiconque à offrir des moments où la lumière est notre seul réconfort. Le remarquable travail de scénarisation est à la hauteur du sujet, on y retrouve l’ambiance et l’univers dans lequel évoluent notre inspecteur de choc, Joshua Brolin, ainsi que son acolyte et fidèle collègue, Larry Salhindro.

L’intrigue et la puissance des personnages se révèlent significativement au fil des pages. L’accroche du second tome gagne en force. Juliette Lafayette cible du Bourreau de Portland, sauvée in extremis par l’intervention de Brolin, retombe dans la torpeur d’une récidive plus effrayante encore. Des illustrations précises et savamment organisées, des coups de crayon nets, et un travail de colorisation qui restituent ce que “L’âme du mal” révélait au fil de ses feuillets.

Aux amateurs de l’oeuvre originale, je recommande cette découverte. Aux amateurs de frissons et de BD, je conseille vivement cette expérience. Vous connaissez le chemin de votre librairie préférée ? Ça tombe bien, foncez ! ;-).

Maxime CHATTAM et Michel MONTHEILLET - 2 - Ecrit sur les portes de enfer (pl1)
Maxime CHATTAM et Michel MONTHEILLET - 2 - Ecrit sur les portes de enfer (pl2)

1 COMMENTAIRE

  1. Aucun intérêt de poster un article sur un livre en rupture de stock et dont l’éditeur ne souhaite répondre aux pétitions lancées. Maxime Chattam lui-même indiqué être dépassé par la chose et s’avoue impuissant sur ce point-là…

    À proscrire et éditeur à fuir !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici