Maureen MARTINEAU : Le silence des bois

0
35
Maureen MARTINEAU : Le silence des bois
-

Présentation Éditeur

Haute-Mauricie, Québec. Le train avance lentement entre lacs et forêts. À la gare de Rapide-Blanc, la vieille Mikona Awashish en descend pour rejoindre sa fille, qui l’attend sur le quai. Par la fenêtre du wagon, l’agent de protection de la faune André Chillas épie les deux Atikamekw, persuadé qu’elles sont là pour braconner. Mais c’est à un autre type de chasse que les femmes ont l’intention de s’adonner. Et elles entraîneront dans leur sombre dessein la jeune Lorie, venue se recueillir au bord du lac à Matte, sur le site de camping où sa mère a été assassinée l’été précédent. Un paradis où, la nuit venue, rôdent toutes sortes de prédateurs…

Origine Canada
Éditions Aube
Date 8 avril 2021
Éditions Aube (poche)
Date 7 avril 2022
Pages 176
ISBN 9782815948654
Prix 11,00 €

L'avis de Léa D.

Haute-Mauricie, Québec.

Une vieille femme, Mikona Awashish, rejoint Sylvette. A la sortie du train, un agent de protection de la faune les épie, convaincue que les deux femmes sont là pour braconner. Mais elles ne visent pas du tout des animaux sauvages…

De son côté, Lorie est également dans les environs, au bord d’un lac où sa mère est morte l’année dernière, assassinée par un homme inconnu.

Le destin de ces trois femmes va s’emmêler, ainsi que celui de plusieurs prédateurs…

Le silence des bois est une histoire qui m’interpellait énormément, je n’ai donc pas hésité plus longtemps avant de m’y plonger !

Ce n’est pas un roman très épais (environ 160 pages), et dont l’intrigue démarre assez doucement, mais c’est pour mieux nous faire réagir après. Car les événements commencent à s’enchaîner, les grains de sables enrayent le plan de Mikona et de Sylvette, l’omniprésence de plusieurs hommes se font sentir (pour aider ou le contraire ?)… Et tout cela dans les paysages magnifiques du Québec ! L’espace est immense, presque vierge de toute personne, et pourtant l’intrigue menée par Maureen Martineau donne l’impression que tout se déroule à huit-clos, à travers ce petit groupe de personnages disparates. Et j’ai beau aimer la forêt, se retrouver seule dans un espace aussi grand et sauvage peut effectivement donner quelques frissons de peur.

J’ai passé un bon moment avec Le silence des bois, l’intrigue est « simple » mais efficace et bien menée, je ne m’y suis pas ennuyée une seule seconde !

Et, par-dessus tout, ça m’a donné encore plus envie d’aller explorer les endroits sauvages et retirés du Québec. Mais bon, peut-être pas seule la nuit. Je ne voudrais pas tomber sur un ours affamé. Ou sur autre chose…
Bonne lecture !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.