Lisa GARDNER : FBI Profiler – 08 – Juste derrière moi

0
50
Lisa GARDNER : FBI Profiler - 08 - Juste derrière moi
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Cela fait longtemps que Sharlah, 13 ans, vit séparée de son frère Telly, depuis le jour fatal où, pour la protéger, il a tué leur père. Sa famille d’accueil, Pierce Quincy un ex-profiler du FBI et sa femme Rainie, ont su lui redonner confiance dans un cadre sécurisant et aimant. Mais lorsque Pierce est appelé par le shérif de la ville pour un double meurtre commis dans une station-service, le passé de Sharlah resurgit, tel un cauchemar : les caméras de surveillance accusent en effet Telly. Bouleversée, ne pouvant se résigner à sa culpabilité, Sharlah part à la recherche de son frère, traqué par la police…

Lisa Gardner, la First lady of crime, renoue avec ses personnages fétiches Pierce Quincy et Rainie, héros de Disparue, pour nous entraîner au coeur de la relation fascinante et douloureuse entre un frère et une soeur hantés par leur passé.

Origine Etats-unis
Éditions Albin Michel
Date 26 février 2020
Traduction Cécile DENIARD
Pages 480
ISBN 9782226402967
Prix 22,90 €

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Le passé remonte à la surface.

Sharlah est une adolescente qui vit un passage très important de sa vie : sa famille d’accueil a décidé de l’adopter. Et le couple n’est pas ordinaire  ce sont Pierce Quincey ancien profileur du FBI et son épouse Quincy. La jeune fille commence à s’épanouir et à leur faire confiance. Elle les admire et elle adore écouter en douce leurs conversations stimulantes.

Un drame vient d’avoir lieu en ville et le shériff sollicite Quincey pour son expérience. Mais très vite, un fait va bouleverser l’enquête : le jeune fugitif qui a assassiné le couple où il était placé n’est autre que Telly le frère de Sharlah qu’elle n’a pas revu depuis le drame qui a fait voler en éclat leur famille. Leur père a tué leur mère sous leurs yeux et Telly a cassé le bras de sa petite soeur ce jour là. Sont-ils vraiment sortis indemnes de ce terrible cauchemar et la violence est-elle génétique ?

Sharlah décide de mener sa propre enquête et sortir son frère du pétrin dans lequel il est piégé. Même si elle doit pour cela fuguer et mettre en péril le processus d’adoption qu’elle attend également.

Les futurs parents doivent jongler entre apporter une aide précieuse aux forces de police et retrouver la trace de leur progéniture. C’est peut-être elle la prochaine victime.

« Juste derrière moi » de Lisa Gardner publié aux éditions Albin Michel signe mes retrouvailles avec l’auteur. J’avais dévoré tous ces romans il y a quelques années et puis je m’étais laissé happé par d’autres auteurs à découvrir. La période juste après le confinement m’a donné d’ouvrir cet ouvrage comme si je prenais des nouvelles de vieux amis que je n’avais vu depuis longtemps, pour savoir si ils allaient bien et comment ils avaient évolué dans la vie. Et cela a été un vrai plaisir.

J’aime le ton de cette auteur américaine. C’est très fluide à lire, en même temps riche et rythmé. On a vraiment l’impression de s’immerger dans une petite ville américaine. Le duo Pierce Quincy et Rainie est très touchant, ils se sont investis dans leurs métiers, ils ont envie de souffler. Et la vie leur offre une nouvelle belle étape, alors qu’ils n’y croyaient plus, ils vont devenir parents. Mais ce bonheur est fragile et ils risquent de tout perdre. Quincy a déjà été fragilisé par un drame dans le passé. C’était agréable de retrouver ce joli tandem et je pense que l’auteur a eu également du plaisir à les retrouver.

Il y a beaucoup de fraicheur dans le personnage de Sharlah, on sent qu’elle a dressé de sacrées barrières avec le monde extérieur, elle est enfin prête à les baisser mais son passé remonte à la surface. Elle peut permettre aux adolescents qui aimeraient découvrir des romans policiers de s’immerger via son regard.

L’enquête n’est pas facile à mener a-t-on affaire à un mass-murder ? Est-ce que cela va finir dans un bain de sang ? Ce roman pourrait être en résonance avec un fait divers. C’est une dénonciation notamment de l’éloge des armes par certains : un culte que l’on tente de transmettre aux plus jeunes avec les conséquences que l’on peut connaitre.

Comme à chaque fois, c’est un texte très psychologique, je ne connais pas la vie de Lisa Gardner (et je n’ai pas à la connaitre) mais c’est encore un superbe texte sur la parentalité : à la fois sur les familles d’accueil mais aussi sur le processus de l’adoption. Avec une mise en lumière des troubles de l’attachement, des difficultés qu’il peut y avoir entre enfants biologiques et enfants placés. Des thèmes qu’elle a déjà évoqué dans des récits comme « La fille cachée » (Editions l’Archipel).

Et c’est drôle en librairie, j’ai rencontré d’autres lecteurs qui avaient eu ce même sentiment avec ses héros. Lisa Gardner, une auteur à découvrir pour certains et pour ma part de jolies retrouvailles, je ne laisserais pas trop de temps s’écouler avant de la retrouver.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.