Laurent LOISON : Charade

1
358
France

INFOS ÉDITEUR

laurent loison-charade
Charade

Parution aux éditions Nouvelles Plumes en novembre 2016

Il laisse derrière lui des cadavres de jeunes femmes atrocement torturées et de mystérieux messages. Ce cruel et terrifiant tueur en série est pourtant traqué par le meilleur flic du 36, le commissaire Florent Bargamont, et une brillante criminologue, Emmanuelle de Quezac.

(Source : Nouvelles Plumes – Pages : 425 – ISBN : 9791024501338 – Prix : 19,50 €)

L’AVIS DE MURIEL LEROY

Pour un premier roman Laurent Loison tape fort et traite des pervers narcissiques. Sujet délicat en soi quand on ne connait pas la trame de ces personnes psychotiques, il sait bien documenter sur ce sujet et est donc très crédible. D’autant qu’il n’entre pas dans les cases habituelles des romans.

Les personnages principaux sont des personnalités fortes et même si on n’échappe pas au lieu commun du flic torturé, comment ne pas l’être d’ailleurs quand on est confronté tout le temps aux malades de la pire espèce, il sait les rendre attachants ou détestables.

La psy du livre n’est pas traitée de manière caricaturale bien au contraire ! Tous sont donc crédibles et on suit l’histoire qui monte crescendo avec le plus grand intérêt, rien ne nous est épargné, jusqu’aux scènes d’autopsies vraiment très dures et parfois difficilement supportables… Les charades perturbent le lecteur car on se demande où il veut en venir, on cherche, les cartes sont en permanence brouillées de telle sorte qu’il soit difficile de deviner et je n’ai pas vu venir cette fin.

Je dirais donc que le seul vrai bémol du livre pour moi ce sont les scènes décrites des tortures subies par les femmes ! Dur de pouvoir imaginer une telle perversion, j’ai passé certains passages je le reconnais mais en dehors de cela l’histoire se suit de manière efficace et cohérente jusqu’à l’épilogue peu commun où l’auteur donne une explication sur ce qu’est un pervers narcissique !

En définitive je m’attendais à être déçue et ce fut en fait pour moi une très bonne surprise et ce d’autant qu’il s’agit d’un premier roman ! A lire vous serez pas déçu !!!


L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Lorsqu’un auteur vous propose de découvrir son premier roman, vous êtes ravi, il faut l’avouer. Si celui-ci vous a repéré parmi une foule de lecteurs du genre du thriller (et ils sont nombreuses et nombreux : oui il y a de la parité chez les lecteurs ☺ ), cela fait toutefois plaisir que vous ayez été sélectionné pour pouvoir donner votre avis.

La découverte donc pour ce premier roman du français Laurent Loison, qui a choisi de concurrencer les grands maitres que sont Maxime Chattam, Franck Thilliez et tant d’autres, en voulant côtoyer le genre thriller de très près. Après cette première lecture très agréable, sur cette histoire, certes convenue, d’un tueur en série, implacable et volontiers sadique envers la gente féminine. Dans ce roman se trimballent plusieurs personnages qui vont se heurter tout au long de cette enquête extrêmement difficile. L’assassin est redoutable et il le fait savoir. Nos héros de la criminelle vont avoir fort à faire pour débusquer le coupable.

Un bon scénario bien ficelé, de bonnes doses de suspens et de bons rebondissement tout au long de ce premier thriller, un style simple mais percutant font de ce premier roman un bon plaisir de lecture. On pourrait presque parler d’un page-turner tant le récit est prenant et file à 100% sans trop de temps mort. On pourra juste regretter une fin un peu alambiquée : son appréciation sera au bon vouloir du lecteur ou de la lectrice qui arrivera aux dernières pages de ce thriller.

Malgré ce petit bémol de fin, j’ai envie de découvrir le second roman de l’auteur français. Que ce soit un thriller, un polar, un roman fantastique ou autre. Il faut lui donner une deuxième chance.

Cher Laurent Loison, la balle est dans votre camp. Je vous attends de pied ferme.


L’AVIS DE YANNICK SCOTTO

“Jamais tu ne repartiras d’ici après la nuit que je vais te faire passer”

Ce thriller de Laurent Loison a été intéressant pour moi dans l’analyse du coté pervers narcissique que revêt le tueur à la charade à travers l’ÉGO surdimentionné, propre à un sérial killer…

TSUNAMI : 26 décembre 2014

Peut-on évoluer dans l’avenir quand les plaies du passé ne sont pas refermées ?
RÉSURGENCE : GREY GOOSE, seul remède aux maux ?
Élimination de la souffrance qui croupit en lui : Florent BARGAMONT, dit “Barga”, le “Glaçon” un des meilleurs commissaires du célèbre 36 quai des Orfèvres, spécialiste des tueurs en série et cas spéciaux, se meurt dans son appartement, rongé par l’absence, la perte…
“Quand un ange frappe à ta porte”…
Emmanuelle DE QUÉZAC, 27 ans, jeune criminologue est affectée!
REPRISE DES HOSTILITÉS..

Parallèle : suivi Thérapeutique :
EXPLOSION DES PULSIONS….

Les deux enquêteurs font équipe sur les traces d’un tueur machiavélique…
“L’assassin a joué du marteau sur l’intégralité de son corps”
-Tellement évident
-Cruel mais prudent
-Démoniaque mais calculateur

Les assassinats s’enchaînent, les victimes, des jeunes femmes, sont découvertes dans des postures abominables….SIGNATURE.
“Nous allons faire une expérience, tu aimes les expériences”
Un point commun à ces découvertes macabres :
Une enveloppe
Dans cette enveloppe, une phrase écrite sur un papier, un bout de charade..
La première est la suivante :
“Les premiers seront les derniers”

Noirceur et cruauté humaine sont l’espace de travail ici malgré les rivalités au 36…

Sur les traces du tueur, résoudrez-vous la charade avant que le TOUT ne vous emporte les amis !?

PARTAGER

Bonjour les zonards, enquêteur et passionné de lecture, je serai ravi d’échanger avec vous. Puissiez-vous amis bibliophiles ne pas être emportés dans les méandres de cette zone : abyssale et passionnante !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici