Julien MONIER et GAËT’S : RIP – 04 – Albert – Prière de rendre l’âme soeur

0
121
Julien MONIER et GAËT'S : RIP - 04 - Albert - Prière de rendre l'âme soeur
-

Présentation Éditeur

  • Dessinateur : Julien Monier
  • Scénariste : GAËT’S

Et de 4 ! Bienvenue à Albert, le petit nouveau de la bande… Obsédé par les filles, ou plutôt par une fille, il vous présente son quotidien sordide de psychopathe amoureux. Mais jusqu’où est-il prêt à aller pour assouvir son sombre fantasme ?

Origine Flag-FRANCE
Éditions Petit à Petit
Date 27 août 2021
Pages 112
ISBN 9782380460995
Prix 16,90 €
Julien MONIER et GAËT'S : RIP - 04 - Albert - Prière de rendre l'âme soeur
Julien MONIER et GAËT'S : RIP - 04 - Albert - Prière de rendre l'âme soeur
Julien MONIER et GAËT'S : RIP - 04 - Albert - Prière de rendre l'âme soeur

L'avis de Stanislas Petrosky

Le souci quand une série BD démarre sur les chapeaux de roue, c’est qu’au fur et à mesure des albums, ça doit continuer de pulser, de rendre le lecteur accroc. Tu n’as aucun droit à l’erreur, sinon, tu risques de te faire tacler, parce que le public, il attend…

Et là, c’est le quatrième opus de RIP, et les trois précédents étaient de très bonnes factures, donc, Gaet’s et Monier, ils étaient attendus au tournant.

Fallait faire aussi bien !

Ben non…

Ce n’est pas aussi bien que Derrick, Maurice et Ahmed

C’est mieux !

Si tu te souviens du concept, on a une bande de gus qui sont des nettoyeurs, quand quelqu’un passe l’arme à gauche, ce n’est pas toujours propre, alors ils rendent ça moins sales. Comment on en arrive à faire ce boulot, pourquoi on reste ? Ce genre de questions. Et chaque album s’intéresse à un personnage bien particulier.

Si les trois précédents étaient hauts en couleur, on ne pouvait se douter ce que cachait le petit Albert, ben mon cochon !

J’avoue que je ne l’avais pas vu venir, bien joué les gars. Alors au boulot, ce n’est pas le tout, mais j’attends impatiemment la suite, moi…

Bref, tu l’auras compris, RIP est la série addictive à ne rater sous aucun prétexte !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.