Johana GUSTAWSSON : Série Emily Roy et Alexis Castells – 03 – Sång

0
115

De l’Angleterre à la L’Espagne en passant par la Suède, Johana est une reine du polar français qui s’attache à ce que le devoir de mémoire persiste en chacun de nous.

Johana GUSTAWSSON - Sarie Emily Roy et Alexis Castells - 03 - Sang
-

Présentation Éditeur

[Sång] : nom fém. En suédois, signifie « chanson ».

En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés.

Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.

Origine France
Éditions Bragelonne
Date 16 octobre 2019
Éditions Hauteville
Date 14 octobre 2020
Pages 288
ISBN 9782381220710
Prix 7,90 €

L'avis de Clémence

S’il y a bien un livre que j’attendais avec impatience, c’est bien celui-ci. Je ne cache plus mon amour pour cette sublime personne qu’est Johana, son auteure.

J’ai littéralement adoré Block 46 et Mör et j’avais hâte de retrouver leurs héroïnes : Emily Roy et Alexis Castells.
Nous avions découvert une troisième femme, Aliénor, dans Mör et je rêvais de la découvrir encore plus. Johana a entendu mes prières puisque c’est chose faite dans Sång.

Nous savons tous que retrouver ses femmes, c’est sillonner une route jonchée de cadavres.
Mais ne vous y trompez pas. Johana ne fait pas l’éloge de la violence. Pas de descriptions gores, pas d’ascension constante de macabre, pas de tortures interminables .
La plume de Johana se suffit à elle-même et elle retranscrit l’horreur telle qu’elle est. Pas besoin d’en ajouter plus à cette Histoire.

Sång est, comme ses prédécesseurs, fait de bons dans le passé. L’auteure nous emmène en pleine Espagne Franquiste, où la vie sous la dictature est faite de peine, de souffrances et d’injustice.
Nous connaissons tous une partie de l’Histoire, mais ici l’originalité tient dans le sujet évoqué. Loin des connaissances que j’avais sur le Franquisme, Johana s’attache plus particulièrement à ses orphelinats ou internats de la peur.
On sent le côté féministe de l’auteur et la place de la Femme dans ses romans est primordiale.

La maternité et les difficultés de certaines femmes à devenir mère sont abordées avant tant de bienveillance. On retrouve parfaitement la personne qu’est Johana : généreuse, adorable, humaine…

Johana ne fait pas semblant et met tout son cœur et ses tripes à écrire son roman. Chaque livre est une partie d’elle, puisqu’elle nous fait partager sa vie et ses souvenirs familiaux.

De l’Angleterre à la L’Espagne en passant par la Suède, Johana est une reine du polar français qui s’attache à ce que le devoir de mémoire persiste en chacun de nous.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.