Pierre POUCHAIRET : Une terre pas si sainte

0
242
France

Un roman fort sur fond politique, et tension extrême tout au long du récit fortement ancré dans le réel des conflits entre Cisjordanie et Palestine

INFOS ÉDITEUR

Pierre POUCHAIRET - Une terre pas si sainte
Une terre pas si sainte

Parution aux éditions Jigal en septembre 2014

Parution aux éditions Jigal Poche en mai 2016

Dany et Guy, deux flics de la police judiciaire israélienne, enquêtent avec le Shabak – la sécurité nationale – sur le massacre d’une famille de colons juifs installée en Cisjordanie à proximité de Naplouse.

De son côté, Maïssa, flic palestinienne, fille d’un ancien compagnon d’armes d’Arafat, mène elle aussi, avec obstination, ses propres investigations. Très vite et bien que le doute subsiste, un groupe de jeunes Palestiniens est mis en cause et accusé de ce crime sordide. Mais parallèlement, après la découverte d’un arrivage massif de drogue de synthèse à Nice, à Jérusalem et dans les Territoires, Gabin, flic français des stups, est envoyé sur place pour démanteler un possible trafic international issu d’un camp de réfugiés.

Allant de surprise en surprise, c’est sous pression permanente et dans un climat délétère que flics israéliens, palestiniens et français vont devoir unir leurs forces pour combattre ce réseau mafieux… Car là-bas, même un saint n’y retrouverait pas les siens…

(Source : Jigal – Pages : 296 – ISBN : 9791092016260 – Prix : 18,50 €)

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Une famille de colons juifs massacrée sans raison apparente…

Deux flics de la PJ d’Israël, amis dans la vie et dans le boulot, commencent leur enquête, talonnée de près par une jeune policière palestinienne qui mène sa propre investigation. S’ensuit l’arrestation de jeunes garçons criant leur innocence, que l’on accuse du meurtre commis.

Parallèlement, une affaire d’un possible trafic de drogue à envergure internationale, vient épicer et compromettre le bon déroulement de cette enquête…

Et un flic français des STUPS en provenance de Nice, va venir prêter main forte…

Fortement ancrée dans le réel, ce nouveau roman de l’ancien commandant de la police nationale, Pierre POUCHAIRET (avec une plume qui profite de sa longue expérience sur le terrain) nous entraine dans des contrées que l’on sait politiquement compliquées, celles de la Cisjordanie et de la Palestine.

C’est donc dans ses régions, toujours sous tension extrême que l’on suit tout au long de ces 292 pages, l’enquête fastidieuse et compliquée de Dany et Guy, deux flics israéliens, secondée par Maïssa, jeune flic palestinienne, et qui ne seront pas au bout de leur peine pour démêler tous les noeuds de cette affaire de meurtre d’une famille juive installée en Cisjordanie, dans la ville de Naplouse. Entre la politique et la sécurité du pays, nos policiers vont voir leur enquête se durcir avec la possibilité d’un trafic de drogue qui prends ses racines en France, dans la belle ville niçoise.

Comprenant qu’un arrivage massif de drogue de synthèse dans le pays, est en cause avec le tragique homicide d’une famille entière, Dany, Guy et la jeune flic vont faire appel à Gabin, flic de la brigade des Stups de Nice pour les seconder dans cette affaire et tenter de mettre un terme à ce trafic qui commence à faire des ravages dans la région.

Un roman fort, sur fond politique et avec une tension extrême tout au long du récit : on navigue entre les enquêtes respectives de la police d’Israël et celle de Nice avec beaucoup de passion. Un récit comme écrit plus haut, fortement ancré dans le réel des conflits dans ces contrées dangereuses que sont la Cisjordanie et la Palestine. Des contrées, où il ne fait pas toujours bon de trainer, sous peine de se faire tuer, par armes à feu, ou sur le coup d »un attentat à l’explosif savamment organisé.

A tous moments, on craint pour nos héros de la police : filatures, écoutes téléphoniques, interventions musclées, poursuite… le tout ponctué de dialogues sous tension, où chacune et chacun s’efforce de ne pas froisser la partie adverse, sous peine de se faire mal voir.

Les personnages décrits par Pierre POUCHAIRET, sont des professionnels de leur métier et néanmoins savent preuve d’humour dans les quelques moments de répit qui parsèment de temps à autre ce roman.

Cette Terre « pas si sainte » est un pur polar comme il se doit, pas de frissons, ni de terreur comme dans certains romans, mais cependant il traine au long de celui ci, une atmosphère de peur, d’angoisse propre au climat tendu qui règne dans ces contrées dangereuses.

J’ai beaucoup apprécié l’écriture incisive, pointue et précise de Pierre POUCHAIRET, qui fort d’une longue expérience dans le métier de flic dans ces mêmes contrées difficile, a su rendre avec précision toute la tension que l’on peut trouver dans des enquêtes policières où chacun cherche à tirer son épingle du jeu, pour apaiser ou au contraire, faire empirer une situation déjà délicate.

Si vous aimez les polars sous tension politique, l’évasion au Moyen Orient, et les récits menés à cent à l’heure, je vous recommande de faire comme Gabin, le flic des Stups de Nice, prenez un billet d’avion, embarquez pour des contrées dangereuses et atterrissez pour vivre une belle expérience de lecture.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.