Jérôme LEROY : Les derniers jours des fauves

0
45
Jerome LEROY - Les derniers jours des fauves
-

Présentation Éditeur

Nathalie Séchard, celle qui incarna l’espoir de renouveau à la tête de l’État, a décidé de jeter l’éponge et de ne pas briguer un second mandat. La succession présidentielle est ouverte. Au sein du gouvernement commence alors un jeu sans pitié. Dans une France épuisée par deux ans de combats contre la pandémie, les antivaxs manifestent, les forces de police font appliquer un confinement drastique, les émeutes se multiplient. Le chaos s’installe. Et Clio, vingt ans, normalienne d’ultragauche, fille d’un prétendant à la présidence, devient une cible…

Maître incontesté du genre, Jérôme Leroy nous offre avec ce roman noir la plus brillante et la plus percutante des fictions politiques. De secrets en assassinats, il nous raconte les rouages de l’implacable machine du pouvoir.

Origine Flag-FRANCE
Éditions La Manufacture de Livres
Date 3 février 2022
Pages 432
ISBN 9782358878302
Prix 20,90 €

L'avis de Stanislas Petrosky

Le polar, voir le roman noir, politique est un genre à part. Simplement parce que l’auteur qui s’y risque chemine tout le long de l’écriture tel un fildefériste, risquant à chaque page de sombrer dans la mauvaise caricature, et de faire sombrer son édifice littéraire tel un château de cartes.

C’est arriver plusieurs fois, l’exercice est dangereux, et parfois l’auteur est un aventurier, voir un cascadeur de la plume, il va tenter d’aller le plus loin possible, osciller entre la caricature et le pamphlet tout en gardant un putain d’équilibre que l’on ne peut s’empêcher d’applaudir. Surtout quand Jérôme sort un bouquin en février 2022, donc écrit bien avant et que dedans ben il a certaines petites choses qui… Je n’en dirais pas plus pour ne point divulgâcher et te faire perdre le plaisir de cette lecture.

Bref, Leroy livre là un très bon roman noir politique, dans la même veine, pas style, veine, que Les clés du pouvoir sont dans la boîte à gants de San-Antonio, c’est dire si j’ai apprécié cette lecture.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Après avoir passé 30 ans à préserver les corps des défunts, Stanislas Petrosky est aujourd'hui enseignant en thanatopraxie dans un centre de formation spécialisé. Auteur de nombreux ouvrages, il débute aujourd'hui une série autour de l'une de ses passions, l'anthropologie criminel et ses fondateurs. Prenant pour base de véritables affaires traitée par le professeur Alexandre Lacassagne, Stanislas Petrosky plonge avec érudition dans ce monde si particulier qu'est le monde du crime au tournant du XIXe siècle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.