Jean-Marc SOUVIRA : Le magicien

0
474
Flag-FRANCE

Puisse ce livre éclairer les ténèbres dans lesquelles les familles des enfants disparus sont plongées. Un livre incontournable.

INFOS ÉDITEUR

magicien - jean marc souvira

Parution aux éditions Fleuve Noir en février 2008

Parution aux éditions Pocket en septembre 2009

Emprisonné depuis onze ans suite à la violente agression d’une vieille dame, Arnaud Lécuyer est un détenu modèle. Personne ne sait qu’il a tué trois de ses codétenus.Personne ne sait qu’il est le Magicien, ce tueur d’enfants qui, des années plus tôt, avait semé la terreur dans Paris en attirant ses proies par des tours de magie.Libéré pour bonne conduite, le petit homme reste discret. Jusqu’à ce que ses démons reviennent lui parler, jusqu’à ce que sa « collection » revienne le hanter. Jusqu’à ce que des enfants croisent sa route…

L’agression d’un jeune garçon relance la piste du Magicien. Le commissaire Ludovic Mistral, de retour des États-Unis où il a rencontré des profilers du FBI, est chargé de l’affaire. Avec des techniques psychologiques bien différentes de celles utilisées lors de la première enquête, il n’hésitera pas à s’exposer personnellement pour faire sortir le monstre de sa tanière, sans se douter un seul instant qu’il met en danger ce qu’il a de plus cher…

Une immersion dans l’univers de la police criminelle en compagnie du meilleur des guides, Jean-Marc Souvira, lui-même commissaire divisionnaire. Avec justesse et authenticité, il nous fait vivre les deux versions de l’histoire – une plongée dans la tête du policier mais aussi dans celle du prédateur. Tout simplement terrifiant.

(Source : Fleuve – Pages : 400 – ISBN : 9782265086142 – Prix : – €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Le regard du tueur !

Un homme chétif, insignifiant qui fait tout pour paraitre invisible. La prison est comme une véritable université qui lui a permis d’apprendre tous les trucs pour ne pas se faire repérer lorsqu’on a commis des méfaits dans la vie quotidienne.

Lorsqu’il est relâché, ses vieux démons se réveillent. Les petits garçons sont si attirants. Il épouse à la perfection son rôle d’être transparent sous les traits d’un plombier. Le commissaire, riche de ses expériences de profiler aux E.U, va mener l’enquête sur un violeur et tueur d’enfants nommé le Magicien qui frappe de nouveau à Paris après plusieurs années d’absences.

Un roman policier captivant jusque dans ses dernières pages. Le thème de la pédophilie est habilement traité avec beaucoup de pudeur. Des annotations concernant les différents corps de la Police intervenant apportent l’intensité d’un documentaire d’investigation. J’avais le sentiment à la lecture que l’auteur que l’auteur maitrisait parfaitement son sujet. J’ai découvert par la suite que Jean-Marc SOUVIRA est commissaire divisionnaire. Il nous offre un roman incontournable !


L’AVIS DE VINCENT GRAHAM

« Le magicien », un livre initiateur.

La traque d’un tueur d’enfant. Le lecteur fait irruption. Littéralement poussé dans le dos. Le défi est clair : repérer et neutraliser le tueur. Mais pas seulement. La preuve. Cette fameuse preuve. Lors de la garde à vue, peut-être un aveu. Mais la rétractation devant les juges d’instruction et les cours d’assises, est fréquente. Alors, l’ADN, les témoins, les recoupements, les expertises et les analyses de toute nature s’additionnent pour confondre le coupable.

Mais pour le stopper, il ne faut pas seulement enquêter. Il faut déclencher une vraie guerre. Ne plus rien faire d’autre. Une obsession. Une guérilla. Il faut penser comme le tueur. Anticiper. Le profiler. L’entendre et surtout l’écouter, parfois le flatter, l’amadouer, lui montrer qu’il est fort et invincible. C’est un sniper muni d’un arsenal, un caméléon, doté d’un instinct de survie rare, un être parfois intelligent, continuellement habitué par ses pulsions. Il n’est pas banal, car ses souffrances endurées dans son enfance et en prison, ne le sont pas. Le tueur est un vengeur. Il dissout les enfances des autres pour fuir la sienne, pulvérisée. L’arrêter et le faire condamner. Surtout que le dossier tienne devant une cour d’assises. C’est un engrenage diabolique, où le hasard joue un drôle de rôle. On balbutie lorsqu’on lit les scènes les plus dures « pourquoi avoir relâché un tel monstre ? Pourquoi ne l’a-t-on pas gardé en prison ? »

Ce roman concentre tous les débats déroutant les plus grands spécialistes du droit. Car « nous », du monde judiciaire, on sait plus que tout le monde que d’autres magiciens se promènent. Ils frapperont encore.

Puisse ce livre éclairer les ténèbres dans lesquelles les familles des enfants disparus sont plongées. Un livre incontournable. Qui pourrait susciter des vocations de policiers. Un livre lumineux. Une boussole dans une société qui n’a jamais autant connu de règles de droit mais qui n’a jamais abrité autant de bourreaux. Puisse ce livre être lu par ces derniers et qu’ils réalisent que leurs jours sont comptés.

Vincent GRAHAM – Auteur
Advertisement
Un auteur nous fait partager l'un de ses coups de coeur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.