Jean BRUCE : OSS 117 – Gâchis à Karachi

0
21
Jean BRUCE : OSS 117 - Gâchis à Karachi
-

Présentation Éditeur

Les romans cultes de Jean Bruce n’ont rien perdu de leur impertinence, de leur piquant… et de leur humour suranné ! Ces rééditions sont l’occasion de redécouvrir les aventures d’Hubert Bonisseur de la Bath, rendu célèbre à l’écran par Jean Dujardin.

OSS 117 a du fil à retOrdre! La nouvelle mission confiée à Hubert Bonisseur de la Bath ne s’annonce pas de tout repos. Il doit partir à la recherche de sa « tante », Mary MacBean, disparue à Karachi avec des microphotographies qu’elle essayait de négocier. OSS Par une chaleur écrasante, de ville en ville, l’agent se lance à sa poursuite. On ne lui facilite pas la tâche. Un serpent se glisse dans son lit, un camion tente de l’écraser, des policiers découvrent tout un arsenal dans sa valise. Pour OSS 117, ça se tend au Pakistan… Devenu culte depuis que Jean Dujardin l’a incarné avec humour dans les films de Michel Hazanavicius, l’agent OSS 117 est né en 1949 sous la plume de Jean Bruce (1921-1963), qui l’a fait vivre à cent à l’heure dans quatre-vingts romans d’espionnage. Il revient à l’écran en 2021 dans Alerte rouge en Afrique noire, de Nicolas Bedos.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Archipoche
Date 10 septembre 2020
Pages 192
ISBN 9782377355099
Prix 6,00 €

L'avis de Stanislas PETROSKY

Toujours les classiques du roman populaire tu reliras.

Parce que pour lire, pour chroniquer, il faut des bases, alors entre deux nouveautés, je relis les anciens, les fondateurs… Jean Bruce, Albert Simonin, Frédéric Dard, Céline et tant d’autres… Alors j’ai du bol, quand un éditeur comme Archipoche décide de rééditer les aventures d’OSS 117 de Jean Bruce.

Je ne sais pas s’ils ont dans l’idée de rééditer toute la série, parce que figures-toi qu’il y a 265 romans ! Rien que ça… 88 écrits par le créateur, Jean Bruce, et après son décès dans un accident de voiture, son épouse Josette prend la relève… et ensuite, ce sont Martine et François qui prennent la relève, une petite affaire familiale…

La saga OSS 117, ce sont des traductions en 17 langues, édition dans 21 pays et plus de 75 millions d’exemplaires vendus, sans oublier bien sûr les adaptations audiovisuelles… pas grand-chose, une petite quinzaine…

Gâchis à Karachi remplis son office sans aucun problème, un roman d’espionnage avec moult rebondissements et qui pulse. C’est court, choc et énergique. Dans cet opus, Hubert Bonnisseur de la Bath doit se rendre au Pakistan pour récupérer une technologie anti-radar, le genre de truc qui en pleine guerre froide est bien utile pour aller espionner son voisin sans se faire repérer. Bien sûr, l’aventure ne va pas être de tout repos, d’autres Services Secrets voulant s’accaparer de la découverte et dessouder Hubert par la même occasion !

Paru en 1958 la première fois, certain pourrait trouver ça suranné, personnellement, je trouve que ce genre de roman prouve qu’il n’y a pas besoin d’intrigue capillotractée à nombreux tiroirs pour tenir un lecteur en haleine. Comme dans beaucoup de la production de l’époque, Hubert est un tombeur, légèrement misogyne avec un bon sens de l’humour et ayant un penchant pour la castagne.

OSS 117, fait partie de ces personnages, comme San-Antonio, David Morgon, Nestor Burma, Vic Saint-Val, Alix Karol que l’on aime retrouver avec un transat et une bonne bière…

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Auteur de romans. Né en Arménie, Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Les articles sur Stanislas PETROSKY présent sur Zonelivre ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.