Gilda PIERSANTI : Saisons meurtrières – 06 – Roma enigma

0
244
Italie

Gilda Piersanti sait insuffler une dimension historique et artistique à chacun de ses textes.

INFOS ÉDITEUR

Gilda PIERSANTI - Saisons meurtrieres - 06 - Roma enigma
Roma Enigma

Parution aux éditions Le Passage le 07 octobre 2010

Parution aux éditions Pocket le 14 novembre 2013

La Garbatella, à Rome, un soir calme de printemps. Sur le seuil de la pâtisserie la plus réputée du quartier, une jeune étudiante s’effondre…

Tuée par balle. Un meurtre inexplicable : pas d’arme du crime, aucun suspect, rien dans le passé de la victime qui permette de suivre la moindre piste.

Un meurtre sans mobile. Le crime parfait ?

Dans les méandres de la ville éternelle, un nouveau défi pour l’inspecteur Mariella De Luca et sa coéquipière, la belle Silvia Di Santo.

(Source : Le Passage – Pages : 216 – ISBN : 9782847421552 – Prix : 18,00 €)

L’AVIS DE SOPHIE PEUGNEZ

Attention un cadavre peut en cacher un autre !

Rome, Gabriele tire sur Lucetta de sa fenêtre alors qu’elle se livre à son rituel quotidien : acheter des choux à la crème à la pâtisserie face à leur domicile. Il se sent soulagé d’avoir tué celle qui s’est occupé de lui comme une mère. Mais comme un fantôme, elle réapparait sur le seuil de la porte.

Mariella De Luca et Silvia Di Santo arrivent sur une scène de crime où une jeune étudiante vient d’être abattue. Gabriele a eu un coup de foudre posthume pour la victime et désire de se mettre au service service de la police.

De plus, Mariella n’a pas l’air dans son assiette. Des événements intimes ont bouleversé sa vie mais elle refuse d’en parler même à Sylvia.

Elles tentent d’éclaircir la situation en allant voir un des témoins principaux : Lucetta…

Gilda Piersanti offre une fois de plus à ses lecteurs un roman sublime. Une psychologie très creusée. Que ce soit Gabriele, personnage développant une étrange addiction mais qui, par certains aspects, apparait attachant. La vie de Mariella et de Sylvia évolue au fil des romans, ce sont des très beaux portraits de femmes avec tous les aspects de l’existence les meilleurs (rencontres, sensualité…) et les plus difficiles (rupture, abandon…).

L’auteur sait insuffler une dimension historique et artistique à chacun de ses textes. Les épisodes de l’Histoire peuvent avoir un réel impact sur l’époque contemporaine.

Ce nouvel opus des Saisons Meurtrières, comme les précédents, est très réaliste. Une fois que l’on referme le roman on a le sentiment que les personnages continuent leur vie (pour les chanceux) à Rome et on a qu’une hâte : les retrouver très vite.

Gilda PIERSANTI est réellement une auteur incontournable de la littérature policière contemporaine.

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici