Frédéric PAULIN : La nuit tombée sur nos âmes

0
44
Frédéric PAULIN : La nuit tombée sur nos âmes
-

Présentation Éditeur

Gênes, juillet 2001.

Les chefs d’État des huit pays les plus riches de la planète se retrouvent lors du G8. Face à eux, en marge du sommet, 500 000 personnes se sont rassemblées pour refuser l’ordre mondial qui doit se dessiner à l’abri des grilles de la zone rouge. Parmi les contestataires, Wag et Nathalie sont venus de France grossir les rangs du mouvement altermondialiste. Militants d’extrême-gauche, ils ont l’habitude des manifs houleuses et se croient prêts à affronter les forces de l’ordre. Mais la répression policière qui va se déchaîner pendant trois jours dans les rues de la Superbe est d’une brutalité inédite, attisée en coulisses par les manipulations du pouvoir italien. Et de certains responsables français qui jouent aux apprentis-sorciers.

Entre les journalistes encombrants, les manœuvres de deux agents de la DST, et leurs propres tiraillements, Wag et Nathalie vont se perdre dans un maelstrom de violence. Il y aura des affrontements, des tabassages, des actes de torture, des trahisons et tant de vies brisées qui ne marqueront jamais l’Histoire. Qui se souvient de l’école Diaz ? Qui se souvient de la caserne de Bolzaneto ? Qui se souvient encore de Carlo Giuliani ?

De ces journées où ils auront vu l’innocence et la jeunesse anéanties dans le silence, ils reviendront à jamais transformés. Comme la plupart des militants qui tentèrent, à Gênes, de s’opposer à une forme sauvage de capitalisme.

Origine Flag-FRANCE
Éditions Agullo
Date 9 septembre 2021
Pages 288
ISBN 9782382460030
Prix 21,50 €

L'avis de Stanislas PETROSKY

Tu te souviens du G8 à Gênes en juillet 2001 ? Toutes les manifs qui avaient lieu en marge du truc ? La violence et la répression, il y a quand même eu un mec de tué, pis d’autres de torturés…

Bref, là où t’es à Gênes, il n’y a pas de plaisir…

Je sais, j’aurais pu m’abstenir de ce calembour foireux, mais, moi, tu me connais.

Pour nous plonger au sein des altermondialistes et nous narrer ces jours tragiques, Paulin donne la parole à Nath et Wag, deux militants français d’extrêmes gauches qui partent en découdre là-bas. Ils se croyaient prêts pour ça, pour une confrontation aux forces de l’ordre, faire connaître au monde que leur idéologie est à l’opposé du G8… ils y croyaient… ces quelques jours font les transformer à tout jamais, eux, et d’autres aussi.

On ne sort pas indemne d’un tel bain de violence, d’une telle répression.

Paulin est un mineur de fond de la littérature, il creuse dans la veine noire, bien noire. Et dans ce charbon, il arrive toujours à sortir un diamant.

Une fois de plus il réussit un magnifique roman, témoignage d’une époque pas si loin de nous. Il aime aller fouiller du côté des faits cachés, des non-dits, des vérités falsifiées. Il témoigne de la violence de notre époque.

Des points de vues différents sur les mêmes faits, des manifestant, des journalistes, des « infiltrés », des politiques, des flics italiens. Des façons, de d’agir, de ressentir totalement différentes, parfois opposées, parfois qui se rejoignent.

Un roman prenant, lourd et sombre qui fera, une fois de plus causer de Paulin.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Advertisement
Auteur de romans. Né en Arménie, Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Les articles sur Stanislas PETROSKY présent sur Zonelivre ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.