Bernhard AICHNER : Trilogie Blum – 01 – Vengeances

0
99
Autriche
Bernhard AICHNER - Trilogie Blum - 01 - Vengeances
-
  • Éditions L’Archipel en février 2016
  • Editions Pocket en février 2017
  • Traduit par Céline MAURICE
  • Pages : 352
  • ISBN : 9782266270571
  • Prix : 7,50 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Brünhilde Blum déteste son prénom. Elle déteste encore plus ses parents adoptifs, qui dirigent une entreprise de pompes funèbres. Lors d’une croisière en Croatie, Blum – comme elle se fait appeler – décide qu’il est temps pour eux de mourir… Elle a 24 ans.

Huit ans plus tard, elle vit avec l’homme qui le premier a répondu à l’appel de détresse lancé depuis le voilier. Mark est policier. Elle a repris et modernisé l’entreprise familiale. Ils sont les parents de deux fillettes de 3 et 5 ans. Ils sont heureux.

Mais la moto de Mark est percutée par une voiture : tout sauf un accident ! Mark meurt. Elle poursuit seule l’enquête qu’il menait – cinq hommes avaient enlevé des migrantes moldaves, qu’ils violaient et torturaient. Blum décide alors de venger Mark. Or, quand il s’agit de tuer – on l’a vu –, Blum n’a aucun scrupule. Encore moins de remords…

L’AVIS DE LEA D.

Un livre que j’étais curieuse de lire !

On découvre Brünhilde Blum alors qu’elle n’a que 24 ans. Elle a été adoptée toute petite, et a été forcée de travailler dès son plus jeune âge dans l’entreprise de pompes funèbres. Lors d’une croisière, elle met tout en œuvre pour tuer ses parents, et faire en sorte de le maquiller en accident… A cette occasion, elle fait la connaissance de Mark, un policier et premier intervenant sur les lieux. Huit ans après, ils sont mariés et ont deux enfants. Mark est toujours policier, tandis que Blum a repris et modernisé l’entreprise familiale.

La vie est belle et sans nuage, jusqu’au jour où Mark se fait renverser par une voiture… A priori un accident. Vraiment ? En se lançant sur les traces de Mark et sa dernière enquête, Blum réalise que l’affaire sur laquelle il travaillait officieusement était loin d’être facile. Le policier avait réussi à retrouver une jeune femme, Dunja, qui avait été enlevée et séquestrée par cinq hommes. Pour venger son mari, Blum se met à leur poursuite, assoiffée de vengeance.

Je ne connaissais pas Bernhard Aichner avant de recevoir La maison de l’assassin, qui est la suite de Vengeances. Préférant découvrir l’histoire de Blum dans l’ordre, je me suis donc procurée le premier tome, que j’ai commencé avec curiosité !

Lorsque je me suis un peu renseignée sur Vengeances, j’ai beaucouop entendu dire que Blum ressemblait à un peu à Lisbeth Salander, de Millénium. Ce qui n’est pas totalement faux : les deux jeunes femmes présentent toutes les deux des caractéristiques légèrement sociopathes, et ont un code très particulier. Pour Blum, le monde se divise en deux : les personnes qu’elle aime ou souhaite protéger, et les autres. Et il ne fait pas bon de se mettre Blum à dos ! Que ce soit ses parents adoptifs, qui ont profité d’elle et l’ont martyrisé, ou les personnes responsables de la mort de son mari. Avec le fait que les hommes qu’elle pourchasse soit des monstres, violents, brutaux, violeurs, on espère qu’elle arrivera à leur mettre la main dessus, et à les mettre hors d’usage de nuire. Malgré les méthodes qu’elle emploie, et surtout sans qu’elle se fasse prendre ! Je me suis attachée à Blum dès le début, j’attendais avec impatience de voir si elle réussirait à accomplir sa vengeance, et surtout si elle allait trouver un peu de paix de l’esprit, et à accepter la mort de Mark. J’ai toujours eu peur qu’un des hommes qu’elle pourchasse ne comprenne, et ne se retourne contre elle.

Vengeances est un titre que je recommande particulièrement pour les « novices » en matière de roman policier : l’enquête est classique, mêlant la vengeance et l’envie de redresser des torts horribles faits à des victimes. Il y a également cette chasse à l’homme de Blum : les tueurs sont connectés les uns aux autres, elle retrouve donc leurs traces plutôt facilement. Malgré tout, ces petites facilités n’empêche pas ce roman d’être prenant !

Bernhard Aichner signe avec Vengeances un bon thriller, et je suis impatiente de me mettre à la suite.

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici