François LANGE : Les enquêtes de Fañch Le Roy – 03 – Le secret de Télémaque

1
92
Francois LANGE - 03 - Le secret de Telemaque
-

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Provisoirement détaché dans la capitale, au sein du « Cabinet de l’Ombre » de l’Empereur, l’inspecteur principal François Le Roy doit à nouveau s’opposer à la Compagnie du Lys Bleu dont les chefs, toujours aussi fanatiques et sanguinaires, ont échafaudé un plan diabolique destiné à restaurer la Royauté en France après avoir assassiné Napoléon III.

Perdu dans un Paris que les travaux menés par le baron Haussmann ont transformé en gigantesque chantier à ciel ouvert, le policier quimpérois devra combattre un ennemi invisible, d’autant plus redoutable que celui-ci a infiltré l’entourage impérial.

Coupé de ses racines bretonnes, il lui faudra redoubler de ruse et de courage pour survivre en territoire ennemi, et sa rencontre avec une aristocrate vénitienne, aussi belle qu’énigmatique, détentrice d’un terrible secret millénaire, le confrontera à l’enfer sur terre et le plongera tout à la fois dans les entrailles tentaculaires de la ville et le terrifiant imaginaire ancestral des Bigoudens.

À Fañch d’allier vivacité d’analyse et intuition pour déjouer les pièges d’adversaires bien décidés à faire payer le prix du sang à celui qui les a vaincus deux ans auparavant en Finistère…

Origine France
Éditions Palémon
Date 20 septembre 2019
Pages 368
ISBN 9782372605632
Prix 10,00 €

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Quand des romans policiers se déroulent à d’autres époques, cela donne un cachet supplémentaire, c’est inévitable. Que ce soit au temps des chevaliers en armures, des Brigades du Tigre ou comme ici, sous le règne de Napoléon III, l’ambiance est toute autre. Un mélange entre fiction policière et réalité historique. En ce qui me concerne, c’est ma première incursion dans le Paris de cette époque, un Paris en plein travaux avec le Baron Haussmann : des travaux qui vont changer la vie quotidienne des habitants.

Fraîchement débarqué dans la capitale pour une mission particulière, l’inspecteur principal breton François Le Roy (j’ai appris du coup que le prénom breton « Fañch » voulait dire « François », un souvenir de classe de CM2 avec un élève qui possédait ce prénom et donc je me posais la question de son origine) va se rendre compte, au début de son enquête, qu’il va retrouver un vieil ennemi : la Compagnie du Lys bleu, une société secrète et pas très amicale dans ses rapports avec le régime napoléonien. Une compagnie qui a déjà causé de nombreux tracas à notre cher inspecteur. C’est donc sur ses gardes et avec beaucoup de courage que François va retrousser ses manches pour démasquer la possibilité d’un attentat contre l’Empereur. Cette fois-ci, il ne sera pas tout seul : il pourra compter sur ses nouveaux collègues du « Cabinet de l’ombre », service spécialisé d’enquêtes policières initié par Napoléon III et dont les agents travaillent souvent sous couverture.

Annotée de faits historiques et de notes de bas de page, cette enquête fut un bon plaisir de lecture : on ne s’ennuie pas, les actions et pérégrinations sont trépidantes et le tout se lit sur un bon rythme. De bons personnages principaux et secondaires, des méchants bien comme il faut : il n’en faut pas plus pour passer un bon moment.

Si on excepte le petit bémol du titre de cette troisième enquête de Fañch Le Roy, un peu obscur et au final pas vraiment adapté au contenu du livre, l’ensemble se lit bien : si on aime l’Histoire (et évidemment cette période) conjuguée au genre policier, ce « Secret du Télémaque » saura vous apporter tout ce que vous pouvez aimer dans cette littérature.

Alors n’hésitez pas : faites un bond dans le temps et retournez dans les rues malmenées de la capitale avec cette enquête policière et cet inspecteur Le Roy, agréable personnage à découvrir dans ses qualités de policier. Vive l’Empereur !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Monsieur Volant.

    Beau commentaire… un grand merci pour ce retour de lecture bellement argumenté, bien développé et très sympa à lire (pas bon pour l’ego… mais tellement réconfortant). Bloavez mad !!!
    Bien cordialement
    François Lange

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.