Franck CALDERON et Hervé de MORAS : Là où rien ne meurt

0
148
France
Franck CALDERON et Herve de MORAS - La où rien ne meurt
-
  • Éditions Robert Laffont collection Bête Noire le 15 mars 2018
  • Pages : 368
  • ISBN : 9782221215456
  • Prix : 20,00 €

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Quand les morts reviennent pour résoudre les mystères des vivants…

Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N’ayant plus rien écrit depuis, il s’apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d’Alexandre, un ami d’enfance.

Très vite, l’enquête révèle que la victime n’est pas morte noyée, mais assassinée. Paul devient le principal suspect. Dans sa quête pour s’innocenter, il découvre bientôt que son ami avait un mystérieux rendez-vous avec une inconnue. Alors que l’étau de la police se resserre, Paul décide de partir sur ses traces…

À la croisée du mystère romantique et du thriller, le style Calderon-de Moras vous emmènera loin, très loin, là où rien ne meurt.

L’AVIS DE LÉA D.

Paul Bénévent est un auteur à succès. Mais, depuis la mort de la femme, il y a trois ans, il n’est plus capable d’écrire, ou même de retrouver un peu de joie. Électrochoc, brutal, survienne un jour d’inondation, et que l’eau lui dépose un cadavre à sa porte. Celui d’Alexandre, son meilleur ami d’enfance…

Après une enquête de procédure, il s’avère que ce n’est pas une noyade accidentelle, mais un assassinat. Très vite, Paul va se retrouver le suspect idéal. Il va trouver des indications comme quoi Alexandre devrait retrouver une mystérieuse inconnue. Il décide de se lancer sur les traces de son ami, retrouvant en même temps des raisons de continuer à vivre.

Là où rien ne meurt n’est pas un polar ou un thriller à proprement parler, c’est un roman assez dur à cataloguer. On n’a pas véritablement de meurtrier, ni d’enquêteur lancé sur les traces d’un suspect, pas de bain de sang, ni de grand retournement de situations… Non, Là où rien ne meurt serait plutôt un un roman policier-ésotérique, avec une dose de romance. Mais, rassurez-vous, il y a quand même la présence d’un flic en la présence de Salinque, un policier qui a un rôle secondaire mais très intéressant.

Là où rien ne meurt n’est pas le roman de la Bête Noire que je retiendrais le plus : l’intrigue est simple, peut-être un peu trop « gentille », on n’est pas pris aux tripes, à s’angoisser pour nos personnages. Les coïncidences et les coups de chance arrive un peu trop souvent, ce qui fait qu’on se doute très vite de l’issue. Mais cela n’empêche que je garde un bon souvenir de cette lecture, qui aurait mérité un peu plus d’approfondissement.

Cela reste une intrigue bien menée, efficace, servi par une belle plume !

Partagez votre lecture dans les commentaires !

Sponsor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.